Quand-vient-le-temps-de-la-remise-a-zero-des-compteurs.html
Consultations pour cet article :

ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
http://artivision.pagesperso-orange.fr/ (hélas page bloquée au 29/11/2019)

Pour entendre le fond musical de cette page, prière de cliquer ci-dessous :
fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire fond musical
puis cliquer sur "ouvrir", puis sur le "-"
Pour couper le fond musical, faire un clic droit sur le disque du bas

Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html



Quand, ARTivision rejoint, une fois de plus, Anne Givaudan, dans son incroyable révélation, tirée de son ouvrage de 1986 : "Le voyage à Shambhalla", écrit en collaboration avec, Daniel Meurois.
Suite 5.

     Mais ce 25 Novembre 2020, reprenons succinctement cette affaire de termites, de notre garage, et termites dont nous avons, une grande réticence à vouloir détruire le nid, du fait que, nous ne savons pas encore communiquer, avec ces bestioles :


      On sait d'ailleurs que les apiculteurs, sans pouvoir communiquer directement avec les abeilles, ont su, tout de même, les domestiquer, tant soit peu...

     Sur le Web, il existe de nombreux sites, qui nous exposent, les caractéristiques (positives et négatives), de ces termites.

     Mais sur le site :
https://chezleperemagraine.com/blog/micro-macro-les-termites/#a3 , on découvre alors, quelques bribes de la fonction écologique, de ces termites :


       Imaginer que dans quelques années proches, la Science arrive à capter le langage des ces insectes, ne pourrions-nous pas tenter alors, en abusant de ce langage à peine trouvé, de convaincre la colonie de ces termites, par exemple, de créer dans notre jardin, des travées significatives, pour en aérer le sol, et ainsi augmenter la production de nos légumes ?

      Selon nous bien sûr, ( Et il s'agit là d'une hypothèse très réaliste, axée tout simplement, sur les propos de l'ouvrage révolutionnaire "La Lune clé de la Bible", du très grand chercheur ésotériste français, Jean Sendy, si souvent cité sur notre site).

      Voici donc, pour le novice ingénu, qui vient à peine de découvrir notre site par cet article, un aperçu siginificatif, de tout cela :

  

(voir aussi : "La Lune clé de la Bible" de J. Sendy Editeur J'AI LU n° A 208, édité en 1974, sans doute plus facile à trouver que la version ci -dessus de 1968, et de plus cette version possède, une postface importante, qui n'existait pas chez Julliard) :

  

      Disons alors que notre hardie hypothèse, ressemble comme 2 gouttes d'eau, à ce qu'a fait, avec le peuple juif, le nommé YHWH Elohîm (Chez André Chouraqui 1985), ou Iahvé Elohim (Chez Edouard Dhorme 1956).

       Pour mieux saisir les subtilités sous- jacentes, de cette affaire ancestrale, plongeans à nouveau, si vous le voulez bien, dans l'incontournable petit fascicule, de Sir Brinsley Le Poer Trench :

  

     On y découvre alors ce passage très important, en page 19 :



     Nous avons souligné en rouge, les mots clefs de ce texte, qui montrent que le support d'écriture de l'époque, papier ou parchemin, était très difficile à préparer et que donc chaque mot écrit, avait son importance, et même par exemple, le vocable Iahvé, peut représenter diverses entités, à des moments différents.

     Vous pensez bien aussi , que les scribes si méticuleux de l'époque, ne se seraient pas permis de transformer le je masculin... "ani", en un je féminin "anochi" , par simple plaisir graphologique.

     Vérifions dans la mesure du possible, cela, dans l'ouvrage monumental de Fabre d'Olivet : "La Langue hébraïque restituée" (déjà présenté dans le volet 4), et publié en 1971 en Suisse, dont voici les pages de présentation 5 et 7 :

  


et à la page 204, on trouve ceci :



     Le terme anochi, figure bien au verset 4 du chapitre 7 de la Genèse et sauf erreur de notre part, cela correspond aux 4 symboles hébraïques :



     Mais voyons un peu plus loin au chapitre 9 verset 12 :



     Le terme ani, est maintenant présent et s'écrirait (sauf erreur) avec seulement 3 symboles hébraïques :



     Donc, il y a bien, une bonne différence , dans le texte hébreu, entre le je masculin, et le je féminin, différence totalement escamotée, par les divers traducteurs du texte d'origine ...

          Donc, ce jour, on voit déjà, que l'on trouve , une première preuve, que l'on nous a menti pendant des siécles, (comme d'ailleurs, on continue à le faire actuellement ...), sur la signification des éléments d'un texte dit sacré, dont on ne devait pas pourtant changer, dit-on, un iota, dans sa retranscription hébraïque.

     Mais comme il est bon d'avoir un autre " son de cloche ", voyons, ce que l'on trouve sur le super site :

http://www.lexilogos.com/bible_hebreu_grec.htm

et plus particulièrement à la rubrique : Texte bilingue hébreu français (Genèse) à :

http://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft0101.htm

     D'abord en Genèse 7 vers 4, on trouve :



     Bien que l'écriture anochi nous manque dans l'image de droite, on voit que ce sont les mêmes 4 symboles hébraïques qui sont présents ici.

     Mais d'après Brinsley le Poer Trench, on trouve aussi le vocable anochi en Genèse 15 vers 1. Allons voir cela de plus près :



     Comme vous le voyez, ce sont bien encore les mêmes 4 symboles hébraïques, qui entrent ici en jeu.

     Enfin pour terminer cette affaire de je masculin et de je féminin, revoyons ce qui est écrit en Genèse 9 vers 12 déjà vu plus haut et qui correspondait au vocable ani :



     Cette fois-ci encore, ce sont bien 3 symboles hébraïques qui représentent cet ani, hélas absent ici à droite.

     Donc en conclusion, on découvre bien, que l'on nous a trompés délibérément, dans toutes les traductions du texte biblique qui circulent dans le monde. À vous donc de juger, documents à l'appui !!

      D' ailleurs ce verset 12 du chapitre 9 de la Genèse, est très important et on vient de voir sa traduction coutumière. Nous préférons évidemment, celle de Dhorme :

" Elohim dit :" Ceci est le signe de l'alliance que je mets entre moi et vous pour les générations à jamais." "


     Puis aux versets 13, 14, 15, et 16, on découvre ces phrases inouies :"

13- " Je mets mon arc dans un nuage et il deviendra le signe d'alliance entre moi et la terre. 14 - Il arrivera donc que, lorsque je ferai paraître un nuage sur la terre et que dans le nuage l'arc sera aperçu, 15- je me souviendrai de mon alliance qui existe entre moi et vous, et tout animal vivant en toute chair, pour qu'il n'y ait plus d'eaux pour un Déluge pour détruire toute chair. 16- L'arc sera dans le nuage et je le verrai pour me souvenir de l'alliance perpétuelle entre Élohim et tout animal vivant en toute chair qui est sur la terre. "

     Notons que Chouraqui écrit dans ce même passage à la place de nuage : la nuée et par exemple on trouve ceci : " Et c'est quand j'accumulerai la nuée sur la terre et que l'arc apparaîtra dans la nuée, je me souviendrai de mon pacte qui est entre moi et vous...." .

     Enfin surtout, notons bien que Elohim n'installe pas l'arc d'alliance pour les humains, mais pour lui même, afin de se souvenir, (sa mémoire a-t-elle parfois des lacunes ?), en temps utile, de son alliance, avec la race humaine.

     Certains auteurs pensent que cet arc dans la nuée est simplement l'arc en ciel, et d'autres pensent que cet arc, nous attend sur la Lune.

     A vous donc de juger tout cela, documents à l'appui.

     Donc il en résulte, comme le texte le dit bien, que le représentant des Elohim en question, pouvait assurément être une femme, à un moment donné. Seul donc ceux qui ont le grand privilège de connaître l'hébreu, peuvent découvrir, dans le texte d'origine, ces particularités, qui ont été escamotées dans toutes les bibles traduites connues. Point Barre.

     Nous demandons donc à tout internaute connaissant bien l'hébreu, d'avoir l'extrême amabilité de nous envoyer, svp, toute surprenante incongruité, de même nature, qu'il aurait détectée, dans le texte d'origine. Merci d'avance.

     Pour aller encore loin, prenons cette allégorie habituelle, en écrivant cette phrase faisant allusion à notre automobile : "Je roulais tranquillement sur ma droite, quand un motard sortant brûtalement d'une petite rue, a défonçé ma portière avant droite". Cet exemple très coutumier de notre époque, a pourtant inspiré l'écrivain Marc Dem , dans son ouvrage intitulé "Les Juifs de l'espace", paru aux Editions Albin Michel en Sept 1974, dans la prestigieuse collection "Les chemins de l'impossible".


     Il nous dit, en effet que l'on peut lire au chapître XXXIII verset 11, cette phrase incroyable :

"Alors Iahvé parlait à Moïse, face à face comme parle un homme à son prochain". ( Dhorme).

     Et pourtant au verset 20 du même chapitre, Iahvé dit à Moïse :

   "Tu ne peux voir ma Face, car l'homme ne peut me voir et vivre".

     Comment donc, concilier ces deux expressions, apparemment contradictoires ?

   Marc Dem explique alors :

     " La Face n'est pas le visage de Iahvé, La Face , c'est l'engin, (le mot Iahvé désigne à la fois l'engin et l'astronaute), ou plus précisément la partie antérieure du vaisseau. La suite du récit dissipe toute hésitation à ce sujet : Yahvé dit encore verset 21 :

"Voici un endroit à côté de moi. Tu te tiendras debout sur le rocher. Et il arrivera, quand passera ma gloire, que je te mettrai dans le trou du rocher et que je couvrirai de ma paume jusqu'à ce que je sois passé. Puis je retirerai ma paume et tu verras mon dos, mais ma face ne sera pas vue"."


     Après nous avoir expliqué que le rocher en question est formé de minéraux pouvant intercepter les émissions frontales du vaisseau, Marc Dem, nous dit alors :

      "Le vaisseau, pour nous résumer possède un système de propulsion dont nous ignorons le principe, mais qui implique un dégagement de particules ou de radiation par la partie avant. Ces éléments, quels qu'ils soient sont nocifs pour l'organisme humain. On peut utiliser le vaisseau comme une arme tactique sans dispositif supplémentaire. Il peut aussi transporter des équipements propres à causer des destructions plus importantes ou à effectuer des travaux de génie d'une grande ampleur. (Ouvrir par exemple la Mer Rouge pour le passage des hébreux)...."

     Donc, on va n'est-ce pas, de surprise en surprise, dans ce texte hébreu, qui s'explique toujours mieux, en fonction de nos connaissances astronautiques actuelles.

      Mais ce 30 Novembre 2020, voyons d'abord d'abord, comment notre super ésotériste britannique, Sir Brinsley Le Poer Trench, dans les pages 47 et 48, de son opuscule le peuple du Ciel (déjà présenté ci-dessus) , nous exprime le passage le plus saugrenu, de l'Ancien Testament :


        Ce lord, y fait d'abord mention du Livre d'Enoch, dont nous parlerons, sans doute, un autre jour .

     Pour démarrer, cette affaire ahurissante, présentons le passage clef, de la Bible du Chanoine A. Crampon, publiée on le sait, en 1939 par Desclée & Co, à Tournai en Belgique :


     Cette affaire, qui a dû chiffonner, même notre grand maitre du fantastique : le grand Jules Verne , a fait couler beaucoup d'encre et de salive chez tous les commentateurs et traducteurs de l'Ancien Testament, car il s'y trouve des révélations tout à fait sansationnelles, et qui ont entrainé des débats sans fin, ayant même trait,, à la notion du sexe des anges, et débats non clos juqu'à présent.

     Cette traduction tout a fait classique, apparaît dans toutes les bibles classiques françaises connues, sauf on le sait, dans deux d'entre elles : (celle d'abord de Edouard DHORME (COL. La Pléiade, Gallimard 1956), puis celle André CHOURAQUI,(COL.Desclée de Brouwer 1974).

     Voyons par exemple, la portion en question ce fameux chapitre 6 de la Genèse, avec les versions d' Edouard Dhorme, à gauche, et celle d'André Chouraqui, version de 1974, à droite :

     On voit alors en passant, que chez Chouraqui, les géants, sont devenus "des déchus", et les belles filles, de bonnes filles, et on voit clairement qu'ici l'expression courante les fils de Dieu, de presque toutes les bibles connues est traduite par l'expression qui fait tilt : les fils d'Elohim.

     Mais, nous avons aussi le privilège de posséder l'ouvrage clef et hors-norme de l'ésotériste français Jean Sendy, publié dès 1968 (donc, il y a déjà 52 ans en 2020 et déjà présenté plus haut ) chez Julliard :

  

où, en page 24, nous découvrons ce passage très significatif : :


      Donc, vous avez bien lu, nous l'espérons, que l'expression hébraïque transcrite en, caratères latins : " bnei ha Elohim", signifie sans contestation possible : "les fils des Elohim", et compte tenu de cela, (et aussi de l'avis de nombreux spécialistes de l'hébreu), dans de nombreux articles, le site ARTivision, a expliqué clairement, que le début en question du Chapitre 6 de la Genèse, devrait se traduire dans la Bible cosmique, revendiquée par notre site, tel que, l'on ait le texte :


     Notons aussi avec une grande satisfaction, que "Temps des retrouvailles de notre fabuleux Passé", est vraiment bien arrivé, car dans sa version datée de 1985 (déjà présentée plus haut), Chouraqui, dans cette affaire hors-norme du passage en Genèse Chap.III vers.1à 6, avait opéré un revirement tout à fait sensationnel, qui rapproche désormais sa bible, de la structure espérée de " notre Bible cosmique", représentée juste ci-dessus :


      Chouraqui, s'est-il inspiré de l'ouvrage de 1968 de Jean Sendy, après avoir reçu comme ARTivision, certaines images de la Lune de la NASA? On le saura bien, un jour, en fouillant dans les notes et la bibliothèque de ce grand chercheur...qui nous a quittés en 2007 et dont voici une photo admirable, tirée de l'Express du 11 Avril 1986 :


"André Chouraqui, ce grand humaniste qui a essayé de réconcilier
le monde Juif et le monde Chrétien. Photo : Jean-Claude Figenwald.
"

     Pour en savoir plus sur ce grand humaniste, prière de consulter les sites :



     Mais pour les puristes, qui aiment aller au fond des choses, voici aussi la couverture de L'Express du 11 Avril 1986, qui publie un remarquable article sur ce Mr André Chouraqui de Jacques Derogy intitulé "Le sourcier de la Bible" :


"Une étude moderne passionnante d'un texte ancestral."

     Mais justement, ces " fils des Elohim", d'où viennent-ils ? On les découvre ici sans aucune description préalable, ce qui prouve bien que les textes ayant donné naissance à l'A.T. nous sont parvenus sous une forme fragmentaire, et que ces textes ont été transcrits progressivement après bien des transformations et des oublis...

     Nous pensons, sans pouvoir le prouver pour l'instant de manière prosaïque, que ces " fils des Elohim" sont indiscutablement eux aussi, liés à l'élaboration de cette structure insolite, déjà présentée plus haut, et qui est placée, on le sait, sur la face cachée de la Lune :


     Ces "fils des Elohim", ont d'ailleurs été plus tard assimilés à des "anges", de nature pourtant immatérielle par excellence, alors que le texte hébreu précise parfaitement qu'ils ont fait des enfants avec les filles des hommes, qu'ils avaient judicieusement choisies.

     Mais concernant toujours, les fils si décriés, on peut encore trouver bien mieux, tel que :


     Voyons d'ailleurs ce qu'en dit A.D.GRAD dans son livre "les Clefs secrètes d'Israël" publié en 1973 dans la collection - Les portes de l'étrange : écrits ésotériques chez Robert LAFFONT, ouvrage réédité désormais par les Editions du Rocher. (Mr Adolf Dimitri Grad. qui parlait près de dix langues, a publié 23 livres sur la Kabbale Hébraïque, et est considéré comme un spécialiste mondial de cette science mystique et ésotérique. Nous avons eu le grand privilège de le rencontrer en 1990 à la Martinique, où il résidait à l'époque. Il est décédé au Diamant (Martinique) le 1er septembre 2012, à l’âge honorable de 96 ans, et fut inhumé en Israël le 5 septembre suivant).
    En page 29 du livre cité, on trouve :

" Car ailleurs, "en Haut", dit le Livre des mystères kabbalistiques, les "anges " parlent hébreu. Les "anges d'En Haut " ne comprennent que les prières formulées en hébreu. C'est pourquoi le langage des "rebelles" de Babel a été confondu, afin de leur faire perdre la source de leur puissance, afin qu'ils ne soient pas entendus d'En Haut.

     En Haut.


     Mais où?

     Faut-il croire à un En Haut non mythique ?

     Faut-il croire à l'existence d'une ou de plusieurs planètes habitées, habitées par des "anges", et qui parleraient la langue d'Elohîm et du premier homme, la langue commune d'avant Babel, la langue des Hébreux?

     Et les Hébreux qui savaient avant tout le monde des savants que la Terre tournait, ainsi que nous le verrons dans le chapitre consacré au ZOHAR, et semblaient connaître la position non centrale de notre planète dans le cosmos, ont-ils jamais évoqué une planète autre planète que cette Terre sur laquelle ils affirment qu'ils sont étrangers?

     Bien sûr il y a les troublantes affirmations bibliques sur "les fils des Elohîm" (beney-HâElohîm), qui virent que les "filles de l'Adam" (Benôth-HâAdâm) étaient belles, et qu'ils choisirent pour femmes.

     Bien sûr , il y a la mention biblique de Nefîlîm -les "Tombés " (du ciel) qui parurent sur la Terre à cette époque et aussi depuis (et même après cela dit l'écriture), lorsque "les fils des Elohîm" se mêlaient aux filles de l'Adam et qu'elles leur donnèrent des enfants....
"

     Fin de citation.

     Que peut-on ajouter de plus, à un si remarquable passage de ce livre ? Vous avez bien lu, nous l'espèrons, que dans le texte hébreu, il s'agit assurément de l'expression les fils des Elohîm et non pas les fils d'Elohim ou les fils de Dieu comme l'ont écrit les auteurs précités pour accorder le texte hébreu à leur propre vision religieuse. ..

     Que ceux qui veulent en savoir plus, se précipitent donc évidemment sur l'ouvrage de A.D. GRAD, que l'on peut encore trouver, peut-être, dans les bonnes librairies.

     Notons aussi en passant, d'après A.D.GRAD, dans ce même ouvrage, "Les Clés secrètes d'Israël", que ces Elohim pourraient bien provenir de "Arqâ", lieu ou planète restant encore à identifier : Voir nous dit, A.D.GRAD, le verset de Jérémie (27) traduit d'après lui, d'une manière totalement incongrue et inappropriée
.

     Donc pas besoin de sortir de Polytechnique , pour comprendre que le Passé cosmique de la Terre, est bien plus fabuleux, que se l'imaginent les pontifes culturels de nos universités.

     Il faut savoir aussi que ces fils des Elohim ou fils d'Elohim ou ces fils de Dieu selon la Bible choisie, sont décrits, chose très surprenante dans le Livre de Job, comme des êtres ayant eu le privilège d'observer, avec admiration, le processus utilisé par Iavhé l'Elohim, pour la mise en élaboration fonctionnelle de la Terre.

     Mais, voyons à ce sujet, ce que nous en dit, Monsieur Roger Vigneron, spécialiste de l'hébreu et de l'étude de la racine des mots (Philologie), dans son ouvrage intitulé "Elohim : Une autre lecture de la Bible" :


     Vous pouvez encore trouver ce texte en PDF à :


     Pages 44 à 46.

" Des témoins enthousiastes.

      Eh ! oui, il s'était passé des choses auparavant. Là peut-être, et ailleurs, sûrement. On le sait, parce que la création, vaste entreprise, très localisée, d'aménagement d'une planète prise en charge dans un état chaotique, a eu des témoins. De près ou de loin, mais sans y participer, des témoins ont assisté au travail. Ils existaient donc bien déjà quand le chantier-Terre a été ouvert. Ils existaient AVANT. Ces témoins sont, d'une part, "les étoiles du matin ", et, d'autre part, "tous les fils d'Elohim". C'est écrit au Livre de Job (XXXVIII - 4 à 9).

     Dans le récit biblique, le malheureux Job est soumis, par IHVH (Elohim), à une batterie de questions ironiques destinées à lui faire mesurer son ignorance et sa petitesse. Ces "colles", du type "La pluie a-t-elle un père ? ", remplissent quatre chapitres. Depuis longtemps la science apporte des réponses définitives à la plupart de ces questions. Mais, à la haute époque de l'humanité, le pauvre Job en est resté coi. On le comprend d'autant mieux que nous n'avons toujours pas de réponse à des questions plus ardues, telles que celles-ci : "Où étais-tu, lui demande Iahvé (dans la version Dhorme) quand je fondais la terre ? (...) Qui a fixé ses mesures (...) ou qui a tendu sur elle un cordeau ? En quoi ses socles furent-ils enfoncés ou qui posa sa pierre angulaire ? Quand chantaient en choeur les étoiles du matin et que tous les fils d'Elohim acclamaient. Qui enferma, à deux battants, la mer (...) quand je mis une nuée pour son vêtement... "

     On notera que, dans un style très imagé, Elohim s'exprime en architecte-maître d'ouvrage, qui ne crée pas, au sens absolu, mais qui FONDE, qui édifie, avec les matériaux dont il dispose, un ensemble cohérent, où l'on retrouve la terre-sol-terrain et la mer, agencés comme les éléments d'un tout. Toutes les versions, sauf deux, disent que ce travail s'est fait en présence des "étoiles du matin ". Crampon et Maredsous inclinent pour que ces étoiles soient des " astres ". Il est vraisemblable que le " matin " soit la métaphore qui marque le début de la réorganisation planétaire. A moins qu'il soit, très antérieurement, le matin de l'univers cosmique... Il est évidemment surprenant de lire que ces étoiles-astres chantaient en choeur " (Crampon, Kahn, Dhorme, TOB), " éclataient en chants d'allégresse " (Segond, Scofield), " entonnaient des chants d'allégresse " (Synodale), " chantaient ensemble " (Darby), " jubilaient ensemble " (Chouraqui), " poussaient ensemble des cris de joie " (Ostervald, Monde nouveau), donnaient un " joyeux concert " (Osty), un " concert joyeux " (Jérusalem), des " joyeux concerts " (Maredsous). Curieux, non, ce comportement de bon public... humain ? A moins qu'il s'agisse de ce que Pythagore appelait "l'harmonie des sphères "... Nous retiendrons que la Bible indique que la mise en ordre de notre planète a commencé et s'est faite dans l'harmonie d'un cosmos déjà bien structuré, et " meublé ". Les étoiles du matin qui assistent à la fondation de la terre dérangent cependant l'ordre dans lequel le texte de la Bible déroule le scénario de la Genèse. Rappelons que ce scénario place la fondation de la terre le troisième jour, et l'apparition des étoiles (avec le Soleil et la Lune) le quatrième jour. Or, pour Job, les étoiles du matin sont données comme étant présentes dès le troisième jour, sinon dès le premier. La Bible ne pouvant se contredire à ce point, il convient de voir, là, un recoupement supplémentaire qui accrédite la thèse de " l'ordre aberrant ", preuve du processus spécial que nous avons analysé. Quant à "tous les fils de Dieu ", que seuls Dhorme et Chouraqui nomment, conformément au texte hébreu, "fils d'Elohim ", ils manifestent eux aussi leur enthousiasme par des "acclamations" (Ostervald, Synodale, Osty, Maredsous, Dhorme, Monde nouveau), des " acclamations unanimes " (Jérusalem), des " ovations " (Chouraqui), des "cris de joie" (Segond, Scofield, Kahn), des "cris d'allégresse " (Crampon), tandis que pour Darby ils " éclataient de joie " et que pour TOB ils " crièrent hourra "... comme des sportifs anglo-saxons. Les versions Ostervald, Synodale et de Jérusalem, omettent de signaler la présence de " tous " les fils d'Elohim, ou, pour elles, de Dieu ( Note du webmaster lire : fils de Dieu). Mais qui sont-ils donc, ces fils d'Elohim ? Dans l'envolée lyrique d'un texte qui, dans la Bible, se balance souvent sur deux pieds pour exprimer la même chose, sont-ils l'autre dénomination des " étoiles du matin " ? Nous verrons, ailleurs dans la Bible, des "fils d'Elohim " qui ne sont pas des étoiles, au sens astronomique du terme. Et nous verrons aussi des étoiles qui ne sont pas des astres. En attendant de mieux cerner ces " fils " bornons-nous à constater, ici, leur présence, au moment précis où Elohim, leur père, met en oeuvre une genèse particulière et ponctuelle, à laquelle, nécessairement, ils pré-existaient...
"

     Fin de citation

     Que d'interrogations, soulévent n'est-ce pas, ces "fils des Elohim " !!!

     Mais on le sait, le site ARTivision, aime appuyer ses dires, sur de vieux documents, qu'il a en sa possession et, (malgré ses moyens réduits), a dès 1997, fourni des preuves indiscutables, de la présence d'artefacts gigantesques sur Terre et aussi sur la Lune et dans le système solaire, qui ne peuvent qu'être l'œuvre d'une intelligence très supérieure, à celle de humains actuels, en l'occurence celle des "Elohim"...

     A vous de juger, une fois de plus, tout cela, documents à l'appui...
Et, à bon entendeur Salut !!!

     Mais ce 4 Décembre 2020, nous allons montrer, une fois de plus, qu'ARTivision, est avant tout, une sorte de causerie au coin du feu, comme cela se faisait dans l'Ancien Temps, dans nos campagnes de nos îles, avant l'arrivée de la télévision, et, il n'y a pas dans ce site, de structuration par thèmes, ni de regroupement d'articles. Tout ce qui va suivre est donc, une sorte de synthèse très réduite, des passages importants, déjà exprimés dans d'autres articles, mais les reprises sont voulues, car parait-il notre subconscient, s'accommode parfaitement des répétitions, pour en assimiller les données essentielles.

      D'autre part, il n'est aussi, pas besoin de sortir de l' Ecole Polytechnique, pour s'apercevoir que, de nos jours, les tergiversations et atermoiements des scientifiques, vis à vis du virus Covid 19, de l'hydroxychloroquine, des masques, et des tests.. et désormais les imprécisions concernant l'efficacité et la permanance de l'effet, des évventuels vaccins, si promptement apparus sur le marché, nous montrent parfaitement, que la prétendue science académique de nos pontifes contemporains en matière biologique, est largement sujette à caution ... (un grand hommage doit cependant, être accordé aux personnes soignantes très courageuses, qui ont à combattre, ce terrible virus).

     Le Webmaster du site ARTivision a déjà explicité, dans de nombreux articles, le fait indéniable, que les louvoiements et les incertitudes des scientifiques, (que suivent béatement nos hommes politiques), s'appliquent de même assurément, en ce qui concerne, notre espace planétaire environnant..., et (de manière très schématique, mais ARTivision, en a découvert bien plus), notre grand Jules Verne, a fait, dans un de ses ouvrages, une révélation extraordinaire, que personne, n'a osé prendre en compte actuellement, et dont on ne discute jamais la teneur, dans nos écoles et nos universités.. Cette révélation inouïe, fut publiée, dès 1866, dans son ouvrage intitulé : "Voyages et aventures du capitaine Hatteras", telle que, dans une édition moderne, on ait :


     Il nous faut donc maintenant remettre ici en relief la phrase suivante, qui fait vraiment TILT, dans son immense œuvre
,
, et phrase, qui est passée comme une lettre à la poste, chez tous les bien-pensants contemporains :

" Enfin, de nos jours, on a prétendu qu'il existait aux pôles une immense ouverture, d’où se dégageait la lumière des aurores boréales, et par laquelle on pourrait pénétrer dans l’intérieur du globe; "
     Comme on le voit donc, tout cela est dit par Jules Verne, clairement, nettement, et sans bavure...

      Notons cependant, que Jules Verne, ignorait l'affaire du Soleil central, vu dans de très nombreux articles, Voir pourquoi, par exemple à notre article clef : Quand Jules Verne fait le Buzz .

      Poursuivons alors, notre causerie bâtons rompus dans la forme, mais jamais dans le fond dont le niveau, augmente régulièrement)
en opérant fictivement, un saut quantique dans le temps, en présentant le document suivant, (vieux de 34 ans en 2020), qui nous est tombé récemment sous la main, par le plus grand des hasards (hasard auquel, nous ne croyons pas du tout) :


      Vous avez bien noté, nous l'espérons grandement, les expressions soulignées en rouge , et les interrogations que soulève l'auteur de ses lignes - Mr Nic Romans- qui a alors dit :

"...mais qui a la chance d'avoir ses pôles recouverts de givre"

      Ce Monsieur va sans doute, tomber à renverse (s'il est encore de ce monde), quand il découvrira sur ARTivision, que sa certitude, ci-dessus exprimée, entre désormais, dans la catégorie de ce que l'on appelle actuellement des "fake news" .

        Bien sûr, il n'avait pas pu, comme nous, avoir en mains à l'époque, les documents incontournables suivants, où l'on voit, que la calotte polaire de Mars , qui brille sompteusement comme un sou neuf, alors que la région environnante est dans l'ombre...


Photos de Mars, prises par les Mariner 6 et 7 en 1969
que nous avons obtenues en 1977, à l'agence USIS siègeant à l'Ambassade des USA à Paris

         Mais voici le bouquet :


    Nous insistons encore ici, sur le fait que la photo, ci-dessus ne vient pas la NASA, (qui vérouille et camoufle, toutes images hors normes, venant des sondes spatiales), mais du Griffith Observatory, de Los Angeles...

    Cette extraordinaire photo de Mars, a été prise le 31 Août 2003, par le "Griffith Satellite Observatory", lors de la fameuse opposition de 2003, où Mars, était alors au plus près de la Terre, à environ 56 millions de km.

        Mieux, voyez aussi cette image surprenante, où le pôle de Mars, brille majestueusement, et image tirée du n° spécial 6, de la revue CIEL et ESPACE, de 1993 :


       On reste muet de stupéfaction, devant cette casquette très brillante, et en relief de Mars, que ces spécialistes d'astronomie ont vite qualifiée, de calotte polaire glaciaire, qui brille sous l'effet lumineux de notre Soleil, (Comme le précise, si bien, ci-dessus, Mr Nic Romans).

       Mais ce monsieur Nic Romans, aurait peut-être, (en cherchant un peu, dans de vieux livres)
, pu tomber sur ce montage mosaïque, réalisé dès fin de Sept 1902 , par l'Observatoire Astronomique de Yerkes, appartenant à l'Université de Chicago à Williams Bay dans le Wisconsin :


     Traduisons grosso modo, le texte de l'image : " Vues de Mars prise à l'observatoire de Yerkes le 28 Septembre 1902, montrant, la prétendue la calotte neigeuse, se projetant au-delà du globe de la planète, ce qui exclut toute possibilité qu'elle soit faite de neige ou de glace."

    Voici d'ailleurs deux photos agrandies de ce panorama :

  

     Ces images sont extraites, page 80 bis, de l'ouvrage incontournable et très rare, de Marshall B. Gardner (1920), et voici donc, une photo de l'auteur, suivie de celle de la couverture de l'ouvrage en question :

  

    Quant à prendre en considération, les documents de la NASA, où figurent certaines images, des pôles de Mars, comme par exemple, celles-ci :
  
, c'est du temps totalement perdu, car chacun sait, que rien n'est plus facile actuellement pour la NASA, et les infographistes malveillants, de trafiquer des photos à leur convenance.

    Mais, puisque MR Nic Romans, évoque avec tant de considération, la Planète Uranus, il serait bon ici, de rappeler pour le novice ingénu qui découvre à peine notre site, l'exemplaire, assez récent du Sciences et Avenir n° 808 de Juin 2014 qui nous présente, en plus, cette image très surprenante d'Uranus :


        Bien sûr, nous aurions préferé, voir cette image plus complète :

Les aurores sont visibles sous la forme de petites tâches blanches / NASA.
tirée du site : http://ufoetnature.over-blog.com/article-le-telescope-hubble-photographie-des-aurores-sur-uranus-103534317.html , ou mieux encore celle ci, bien plus significative :


       Ne trouvez-vous pas déjà, qu'il est plutôt audacieux, de déduire, que cette si brillante tache lumineuse, n'est que, l'effet du flux ionisant de notre très lointain soleil, sur les particules de l'atmosphère d'Uranus ? Dans ce cas, si notre soleil était vraiment responsable de cette luminosité, elle ne saurait être aussi ponctuelle, et surtout aussi intense, à l'endroit considéré.

      En effet, il n'est pas besoin de sortir de l'école Polytechnique pour s'apercevoir que sur les photos précédentes du 16 Nov 2011 et du 29 Nov 2011, on aperçoit une luminosité discoïdale, que voici de nouveau :


vraiment trop ponctuelle, pour qu'elle soit assimilée, à un impact de particules, venant de notre si lointain Soleil, à moins que ce dernier agisse comme le laser très directif du robot nommé Gort, du célèbre film culte, que nous vénérons grandement : "Le jour où la Terre s'arrêta" , réalisé en 1951, par Robert Wise, et dont voici ci-dessous, la jaquette du DVD sorti en 2003 :


       D'ailleurs, voici une autre image calibré d'Uranus, et là nous trouvons alors, 6,8 cm pour le diamètre d'Uranus, et 0,2 cm pour la hauteur du croissant , dépassant le globe de la planète :


      Le diamêtre réel d'Uranus, serait dit-on, de 47170 km (d'après "l'Atlas de la conquête de la Lune" de Patrick Moore chez Payot Lauzanne 1969), un calcul élémentaire, donne la hauteur réelle du croissant lumineux : 47170 x 0,2 / 6,8 = 1387,3529... que nous arrondissons, à cause de l'imprécision de nos mesures, à 1400 km. La France entière, aurait été noyée et couverte par cette lumière très brillante et en relief, et nous dit-on, éphèmère, qui est produite par notre Soleil, à près de 3 milliards de km de lui.

      A bon entendeur salut...

      Nous avons aussi souligné dans le texte de Mr Nic Romans, la mention du satellite Miranda d'Uranus. Mais, il aurait été bon pour lui d 'avoir en mains, à la fin de l'année 1986 de son entrefilet ci dessus, ce numero 61, si exceptionnel, et Hors-Série, de la revue bien connue Sciences et Avenir, qui est un vrai trésor, et qui vaudra bientôt son pesant d'or :


     Mais, lisez plutôt, les préliminaires, de cette affaire aux pages 14 et 15 :


     En effet, c'est du 3 au 7 Novembre 1986, que s'est tenu à Paris, un congrès de Planétologie, auquel la revue "Sciences et Avenir" a consacré un numéro spécial n°61 hors série fin 1986. Mais citons plutôt le préambule de l'article de Mr Pascal Lee de la page 14, qui est très significatif au sujet de l'incompréhension totale des scientifiques concernant le phénomène planétaire de Miranda, petite lune d'Uranus, photographiée en début d'année 1986:

     " Pour les astronomes, la plus petite lune d'Uranus représente un véritable miracle: Sur sa surface est réunie la quintessence des curiosités géologiques rencontrées sur les planètes. Reste à expliquer pourquoi ?

            On se souvient en effet des extraordinaires clichés transmis le 24 Janvier 1986 par voyager-2 . Passé à moins de 29000 km de Miranda, avec une vitesse proche de 72000 km/h, la sonde avait pu enregistrer au prix d'une subtile manœuvre de pivotement compensatrice , une magnifique mosaïque de huit scènes (paysages) couvrant l'ensemble de l'hémisphère austral. La résolution spatiale des meilleures, images obtenues a atteint 600 m, soit une finesse qui n'avait encore jamais été obtenue au-delà de Mars. Nous avons ainsi découvert un monde tout à fait différent de ce qu'on présumait. On imaginait volontiers, avant l'arrivée des "Voyager", Miranda, comme une classique boule de glaces et de roches, criblée de cratères et sans signe d'activité importante. Or les astronomes se sont trouvés en présence de terrains extrêmement variés, contrastés, présentant des structures complexes, évoluées, qui témoignent d'une histoire très mouvementée. Même les plus imaginatifs sont surpris. Les géologues distinguent aujourd'hui sur ce monde une dizaine de types de terrains différents. Ils parleraient plutôt "d'unités géomorphologiques" , que l'on peut en fait regrouper selon deux catégories principales, avec d'une part des surfaces anciennes cratérisées, émoussées, bosselées et d'autre part des terrains cannelés de sillons parallèles et serrés, moins cratérisés.."


    Donc nous avons bien noté les termes de "miracle", de "conversation à éviter", de perplexe", de taboo". (On se demande d'ailleurs pourquoi ? Faut-il faire absolument le silence sur les phénomènes que l'on ne comprend pas ? Si c'est cela l'esprit scientifique...? Alors vous comprenez maintenant, la raison de l'existence notre site Web ARTivision, qui dénonce ce genre d'attitude), et surtout on trouve aussi l'expression : "Même les plus imaginatifs sont surpris", ce qui veut dire en clair, que la réalité dépasse de très loin la fiction même la plus imaginative.

    Ainsi pour terminer, résumons le fait que, Miranda présente d'une part, des terrains anciens, n'ayant pas bougé depuis un temps immémorial, et d'autre part, des surfaces qui correspondent à des modifications plus récentes très insolites, qui dessinent de vastes figures aux contours très nets renforçant le contraste avec la toile de fond ancienne . Certaines figures sont en forme d'ovales très allongés et dont les structures évoquent incontestablement des champs de courses de chars romains à la "BEN HUR". Voir l'image n°2, de Miranda, ci-dessous:


     D'autres encore présentent des formes étonnantes d'une structure anguleuse tel le désormais célèbre "chevron" situé au pôle Sud .Voir l'image n°3 de Miranda, ci-dessous:


    La seule explication scientifique, totalement nulle, trouvée de nos jours pour justifier une telle fantaisie de relief sur Miranda est toute aussi incroyable en elle même : Miranda serait une planète ressuscitée, c'est à dire qu'elle aurait volé en éclat à la suite d'une violente collision, mais ses morceaux au lieu de se disperser dans l'espace se seraient agglomérés de nouveau pour former dans le désordre, ce puzzle sphérique que nous avons découvert, montrant à sa surface des "grumeaux" provenant des entrailles de son incarnation intérieure (sic)

     Pour ARTivision, cette explication relève d'une opération totalement magique, digne d'un casino très spécialisé dans ce domaine...

       Nous voilà, ce 11 Décembre 2020, arrivés à un point crucial, des révélations extraordinaires du site ésotérico-artistique ARTivision, qui en janvier 2021 aura 24 ans d'existence....

      En effet, nous avons retrouvé ces temps-ci, dans une vieille boîte en carton, un vieux dvd , totalement oublié, que nous avons placé, à tout hasard,, dans notre pc moderne Lenovo, d'un To SSD, sans savoir s'il allait pouvoir déchiffrer, les données du logiciel Clarisworks, que nous utilisions en l'an 2000.

      Oh... miracle, le logiciel nommé Net Office, (dont nous ne connaissions pas les propriètés), a pu nous permettre de découvrir alors, une missive (dont nous avions totalement oublié l'existence), adressee à Madame Anne Givaudan , qui tient justement, on le sait, une place très importante, dans les articles en cours, et dont celui-ci est le 5e volet.

      À titre essentiellement documentaire, nous nous faisons ici le plaisir, de vous transcrire cette missive, qui résume, tant soit peu, la démarche ésotérique, de notre site :

Mr IDYLLE Fred                                                                              Saint-Claude le 11/06/2000

Au “Clin d’Oeil”

**********

****************** (Guadeloupe)

Tel ****************

Madame Anne GEVAUDAN      

Aux bons soins de NEXUX MAGAZINE      

Les Cheyroux      

24580 PLAZAC      

URL web :http://perso.wanadoo.fr/fidylle/ (Adresse désuette)

email :fred.idylle@wanadoo.fr (Adresse désuette)

 

 

Chère Madame,

Je viens ici vous remercier en premier lieu pour le n° 6 de la revue Nexus que vous m’avez envoyé si gentiment. Je me félicite ainsi d’avoir une adresse postale où je peux vous toucher aisément, car pour des raisons personnelles, je préfère envoyer certains documents, par la Poste, à mes correspondants. J’ai trouvé votre revue suffisamment intéressante pour m’y abonner et aussi pour commander les premiers numéros parus.

J’ai eu également l’opportunité de trouver votre dernier ouvrage Alliance à Pointe-à-Pitre à quelques 63 km de chez moi, à la librairie ésotérique de la Tour Sécid “ARKAN 97 “où il ne restait qu’un exemplaire caché dans une salle du fond réservée au propriétaire des lieux. Donc, je peux estimer que le “hasard” (auquel je ne crois pas) a fait bien les choses encore une fois.

Je n’ai pas encore lu entièrement votre livre “Alliance”, mais vos révélations à partir de la page 105, sur l’histoire fabuleuse de la Terre, sont en phase parfaite avec l’objet de mon site internet où depuis 1997, j’ai essayé de démontrer que la réalité de notre environnement dépasse de loin la fiction des auteurs les plus imaginatifs. Tous mes articles, comme vous pourrez le constater visent à mettre en exergue, la dimension cosmique oubliée de l’Humain. (Voir même par exemple, le petit sonnet sans prétention “Réclusion Cosmique”. Mais comme vous dites à la pages 132, “les forces de séparation veillent et sont aussi très actives. Aussi, il nous faut, nous, membres de la loi de l’Unité, rester souder et psychiquement en connexion pour déjouer leurs coups bas, derniers soubresauts avant le retour de “l’Age d’Or”.

De même, vos révélations page 93, sur la Lune et sur sa face cachée, m’amènent à vous reparler du Paris-Match 1028, où pour la première fois dès 1973, sans doute guidé par le livre remarquable de Jean SENDYLa Lune clé de la Bible”, nous avons, ici en Guadeloupe, repéré une “superstructure phénoménale” qui a été “caviardée” par la suite sur tous les documents officiels. Toutes les photocopies que je pourrais vous envoyer seraient, sans grand intérêt, si vous n’avez pas l’original que l’on peut encore trouver à certains endroits:

 

Si vous allez par exemple, un jour prochain à Paris, vous aurez peut-être la chance de trouver ce Paris-Match 1028 du 18 jan. 1969:

 

- Soit à :"La plus grande librairie d'occasion de Paris: La Librairie de L'Avenue - 31 Rue de l'Ecuyer entre la porte de SAINT Ouen et Porte de Clignancourt ( J’ai égaré le n° de Tel)". J' ai trouvé là, un exemplaire pas trop cher à 25 F en Oct. 99, que j'ai offert à Monsieur A.J.Holbecq dont le site très pointu est à l’adresse web (http://www.multimania.com/sapiens/) en remerciement de l'épais dossier sur les lettres ummites, qu'il m'avait apporté en Guadeloupe en avril 2000. Mr Holbecq fait faire, en ce moment, des recherches approfondies pour découvrir où est “remisé” le négatif qui a été utilisé par Paris-Match pour publier cet incroyable document de la page 33 du n°1028.

- Soit aussi, on peut trouver ce P.M 1028 à la “GALCANTE: journaux et documents anciens 52, rue de l'Arbre Sec - 75001 Paris, tel 33(0) 144778747 et Fax 33(0) 142968013, mais là, il sera plus cher à 120 F.

- Soit autrement, on peut aussi commander ce P.M. 1028 directement à PARIS- MATCH (voir l'adresse sur mon site).

 

Mais “chose promise chose due” comme suite à mes emails précédents, je vous envoie une liste que j’ai personnellement établie sur les ouvrages traitant de la Théorie extraordinaire de la “Terre Creuse”, évoquée brièvement à la page 194 de votre livre “Le Voyage à SHAMBHALLA” et cela pour que vous puissiez m’éclairer sur les autres ouvrages que vous connaissez et qui ne sont pas mentionnés dans cette liste. Je précise d’autre part, que je n’ai pas encore osé parler de cette théorie sur mon site, bien que celle évoquée dans “l’incroyable aventure de Rose C”, n’en est pas moins extraordinaire.

Je vous envoie enfin également, deux photocopies qui démontrent que l’on cache, à ce sujet, certaines informations au plus “Haut Niveau”, et enfin je vous adresse les photocopies de deux pages du livre étonnant “ la Mer libre du Pôle” dont je vous ai entretenu dans une précédente correspondance.

 

En vous souhaitant bonne réception, je vous transmets, ici, Madame, mon fraternel et cordial salut des tropiques.

Fidèlement Vôtre:

Fred IDYLLE


       Volà donc, déjà 20 ans, que cette missive a été écrite, et elle n'a rien perdu de son incidence ésotérique spécifique...

      Mais, nous avons aussi trouvé dans la boîte en question, cette image qui aurait bien fait plaisir au grand footballeur argentin Diego Maradona, conformement à son expression célèbre : "La main de Dieu " :


       Mais, revenons à cette affaire cruciale des Elohim, amplement présentée ci-dessus, qui est reliée à notre affaire fictive, de la parabole des termites sous-contrôle, vue plus haut et qui pourtant est très proche, selon nous bien sûr, de la cohérence traditionnelle des textes ancestraux de nos si disparates civilisations .

      En effet, des Aliens, qui maitriseraient la technologie pour moduler nos circuits cervicaux, ne seraient-ils pas tentés de nous manipuler à notre insu, pour nous obliger à agir selon leurs desseins, dont nous ignorons même l'essence première. Nous en dirons bien plus ulterieurement, mais pour vous faire saliver tant soit peu, soyez déjà assez aimable de consulter, ce récent url, reçu de notre ami martiniquais Jean ........., tel que :


      Merci donc à l'internaute béni, qui pourra nous indiquer, , nous pourrions commander la traduction en français, de l'ouvrage du Général iraëlien Haim-Eshed suivant :


      En ce qui concerne l'affaire des Elohim, parfaitement explicitée ci-dessous, et dans de très nombreux articles, nous attendons désespérement, en ces temps troublés (sanitairement, pychologiquement et économiquement parlant), une simple petite confirmation, de certains hébraïstes patentés, mais aussi nous avons attendu longtemps, quelques judicieux et réalistes commentaires, des cosmologistes officiels (Astronomes, Astrophysiciens, Directeurs et ournalistes de revues se consacrant à l'étude des choses de l'Espace et du Cosmos, mais aussi des ecclésiastiques de tout gabarit : prêtres, évêques, pasteurs, mollahs, grands rabbins, etc....).

      Hélas, depuis des lustres, c'est le silence assourdisant, du marbre des tombeaux, qui répond à notre stoïcienne attente
, alors que, selon nous bien sûr, le Temps des Révélations, est bien arrivé,
voir ainsi, l'affaire récente (qui nous le montre admirablement), des monolithes superbement stylisés :


       Si cela ne fait pas partie, des "fake news", cette affaire devient donc de plus en plus intrigante :




(ces affaires de monolithes, sont de plus, en ligne directe avec les écrits l'écrivain Arthur C. Clarke, et du regretté Stanley Kubrick dans son admirable film "2001 L'odysée de L'espace"), et monolithes, qui apparaissent et disparaissent un peu partout en ce moment, affaire troublante, qui ressemble à celle des crop-circles, dont les médias actuels, évitent soigneusement de parler.

        Mais ce jour, pour les puristes passionnés, qui aiment remonter aux origines de notre si mystérieux passé, faisons ici, une importante digression :

        En effet, il nous semble bien utile de reprendre ici, un passage de notre article, publié en date du 30/04/2012, placé alors à l'adresse :


        Cet article avait pour titre :

Quand, le grand savant anglais
"Sir Laurence Gardner", nous parle des textes bibliques originaux, et de la signification ésotérique, des premiers termes employés, ainsi que de celle du vocable anunnaki.


       Et voici quelques bribes de l'introduction :

      " Le 27/04/2012, nous sommes tombés dans nos dossiers, sur un paquet de documents, contenant les premiers numéros, de la remarquable revue , Nexus, qui présentait dans son n°4, un article d'un certain "Sir Laurence Gardner" de nationalité anglaise, nom qui a tout de suite fait tilt, dans notre cerveau, car les amis d' ARTivision, se souviennent certainement d'un autre Gardner, Marshall B.Gardner, américain celui là, qui en 1920 a sorti un ouvrage inouï, qui a mis tout à fait mal à l'aise, de très nombreux géographes et aussi d'astronomes comtemporains et consorts... :

    Voici donc une photo de l'auteur, suivie de celle de la couverture de son incomparable ouvrage:

  


    En parcourant le début de cet article de Sir Laurence Gardner, de 15 pages, nous avons alors constaté, qu'il présentait en somme, les prémices péremptoires des divers articles d' ARTivision sur le sujet, et articles qui sont, que l'on s'en intéresse ou pas, à la base de notre civilisation dite arabo-judéo-chrétienne :

     Et le début de Genèse de l'affaire , est tel que ;

     Pour les puristes, qui aiment remonter aux sources d'une affaire, voici donc déjà la couverture de la revue Nexus n° 4 de Sep. Oct. 1999, en question :


     Voyons maintenant quelques infos sur Sir Laurence Gardner, qui est né le 17 mai 1943 et décédé le 12 Août 2010 à donc 67 ans :


     Voici maintenant, une photo du début de l'article en question, qui est issu d'une conférence faite par Sir Laurence Gardner, à Sydney en Australie, le 25 et 26 juillet 1998.


     Nous vous proposons alors seulement, le début texte en question :

LE FEU CELESTE
L'OR DES DIEUX


par Sir Laurence Gardner


     La vraie lignée du Graal a commencé avec les Dieux Anunnaki au sud du Pays de Sumer, il y a au moins 6000 ans et elle s'est perpétuée grâce à l'ingestion d'une substance appelée "le feu céleste".

     " Cela fait maintenant presque quatre ans que mon livre, Bloodline of the Holy Graal (titre français :Le Graal et la Lignée du Christ )-, a été publié, et pour ceux d'entre vous qui ne l'ont pas lu, l'étude porte essentiellement sur la lignée messianique telle qu'elle s'est perpétuée à travers la famille de Jésus-Christ jusqu'à aujourdhui. Elle se charge aussi de comparer les évangiles du Nouveau Testament avec les premiers comptes-rendus historiques de l'époque, tels qu'ils sont faits à la fois dans les archives romaines et juives. A cet égard, elle donne des détails sur la façon dont la Haute Eglise Chrétienne, venue par la suite, a altéré et manipulé les premiers documents, pour les adapter à son propre programme politique.

     Malgré la doctrine imposée selon laquelle Jésus serait né d'une vierge et serait "le seul" et unique fils de Dieu (définitions qui ne figuraient pas dans les textes originaux préromains), les évangiles de Matthieu et de Luc du Nouveau Testament donnent en fait des détails sur le lignage de Jésus depuis David d'Israël et les Rois de Juda. Ceci a conduit à la question que l'on m'a le plus posée au cours de ces derniers mois (sous diverses formes) : qu'y avait-il de si spécial dans cette lignée au départ ?

     Etant donné que la succession dynastique à partir de Jésus a eu une nette influence dans les affaires monarchiques et politiques pendant 2000 ans - la famille soutenant toujours la démocratie constitutionnelle contre le contrôle de l'Eglise établie - son statut se base sur le fait que Jésus était un descendant du roi David ..."

      Fin de la digression, et, pour en savoir plus, prière SVP, de consulter l'url en question.

        Nous espérons que, vous avez bien retenu le fait, que ce savant, Sir Laurence Gardner, a bien mentionné l'affaire des les Dieux Anunnaki, dont nous avons évoqué l'existence dans de très nombreux articles :


     Disons en plus que ces Anunnaki, évitaient, étant donnée leur apparence pas très orthodoxe, de se montrer aux humains, mais l'on a pu tout de même, graver parfois, sur la pierre, leur aspect très particulier :

Tiré du livre de 1969 (Présence des ETs) d'Erik Von Däniken (Biblio. des Grandes Enignes p.6)

     Notez bien surtout la sacoche, que l'entité porte à la main gauche, qui semble être d'une grande importance.
      Cette sacoche devait avoir de puissants secrets, car dans l'image suivante, deux entités la tiennent aussi de la main gauche:


     Vous avez bien noté, nous l'espérons, que l'éntité de gauche porte des ailes, comme la précédente, qui dans l'imagination populaire des historiens de l'époque servaient à voler dans le ciel, alors que pour les bien-pensants orthodoxes, il ne pourrait s'agir que d'un dispositif technique permettant un déplacement aérien.

     Notez encore ici, la présence de la précieuse sacoche, toujours dans la main gauche de l'entité ailée, et que l'on aurait, dit-on, aussi découverte dans un bas-relief de l'Amérique précolombiene. Merci à l'internaute béni, qui nous en trouvera, l'image et le lieu en question.

     Mais devant un certain Grand Palais, bien connu, on touve aussi cette entité bien chouchoutée, telle que :


      Rien que cette sculpture pourrait faire l'objet d'un article entier, car comment expliquer que cet être ait été si bien reproduit et structuré, si l'on ne l'avait pas décrit son portrait dans un texte ancien, bien classifié..

    Mais, ces Aliens, étaient dit-on, des sortes de géants, dont on nous parle dans de très nombreuses légendes (mot qui à l'origine signifie "ce qui doit être lu" )

    Allons cependant, plus loin, en demandant à E. Von Daniken, de nous en dire plus, dans son incontournable ouvrage de 1978 :

  

     Et, aux pages 258 et 260, on trouve ceci :

  

        Comme dit-on, que l'on n'a pas encore trouvé, de squelettes ou de fossiles bien cadrés de ces géants, les éternels détracteurs vous diront vite fait, que ces images sont truquées, ou que c'est de la pure Science-fiction..., sans penser une seule fois, que ces êtres géants, ont pu simplement, regagner la contrée d'où ils étaient en fait, originaires. Point Barre...

        Et, finalement, pas besoin d'aller fouiller dans les vieux grimoires, ou manuscrits poussiéreux pour trouver la trace péremptoire, de ces géants, et par exemple on trouve cette affaire, dans l'ouvrage de Mr Mauro BIGLINO, et à condition, de remplacer le vocable Bible, par celui de l'Ancien Testament, tel que :

     Et en pages 225-226, on trouve :


     Pas besoin de sortir de Polytechnique, pour comprendre, avec l'aide de tout ce qui précède, que, "ces groupes quelque peu particuliers", venaient ou bien de l'espace, ou bien, d'un trafic génétique des Maîtres sumériens...Attention, il s'agit du "ou inclusif", c'est à dire que les deux propositions, peuvent être envisageables simultanément.

     Voyons, cela d'une manière plus limpide, d'abord dans la Bible de 1939, du Chanoine A.Crampon en II Samuel ChapXXI vers-20-22, il y a :


     Comme on le voit, Jonathan frère de David tua cet être pourtant très suprenant ce qui prouve qu'à cette époque la vie d'un être humain n'avait pas non plus, une plus grande importance qu'à la nôtre, où les massacres sont encore légions..

     Voyons maintenant la version de Dhorme en II Chroniques Chap.20 vers.5-8 :


     Mais, pour les anglicistes, qui aimeraient avoir un son de cloche tiré d' un document d'origine, en voici un, venant d'une Bible très connue :


     Et en II Samuel-XXI vers.20-22 :


     Comme on le voit, il s'agit bien d'une espèce d'individus très spéciaux qui ne courent pas les rues sur Terre, et dont on ne nous dit pas hélàs, d'où ils provenaient...

     Nous attendons avec ferveur, l'avis des biologistes et consorts spécialistes de la génétique, sur cette affaire hors normes, qui défie les meilleures imaginations, de nos auteurs de Science-Fiction...


     Comme tout cela, est bien curieux....n'est-ce pas !!!.

       Pour ceux qui veulent en savoir plus, et à condition, de remplacer, ici aussi, le vocable Bible, par celui de, l'Ancien Testament, disons qu'il peut aussi trouver cet autre ouvrage de Mauro BIGLINO, publiés en 2014 par l'Editeur Nouvelle Terre :


      Nous avons en effet écrit, à l'Editeur, pour lui signaler, que ces deux ouvrages gagneraient, lors d'un prochain tirage, à s'intituler :

- L'Ancien Testament comme vous ne l'avez jamais lu.
- Le Dieu de l'Ancien Testament vient des Etoiles.


     La raison de cette démarche, est souvent expliquée, dans plusieurs de nos articles...

     Mais cependant, une petite partie, de cette démarche est parfaitement explicitée par le début de cette méditation hors-norme, en date du 24 Mai passé, du Grand Maitre de Findhorn, dont, on nous en dit, bien plus, sur le site :


     Sors de ton petit trou et élargis ta conscience, et réalise
qu'il n'existe pas de limite

Il y a beaucoup de gens qui ne peuvent pas voir plus loin qu'eux-mêmes
ou le groupe ou la communauté où ils vivent.

Ils sont tellement liés par des petites choses mesquines
qu'ils ont de la difficulté à grandir de quelque manière que ce soit.

C'est là que d'immenses changements sont nécessaires,

et au plus vite.

......................... reste coupé .....................................

     Mais, voyons aussi alors, la méditation très significative, du 15 Juin :

     T u détiens un grand pouvoir dans tes mains.
Veille à bien l'utiliser pour le bénéfice du Tout..


Le pouvoir peut être utilisé positivement ou négativement;

la façon dont tu l'utilises dépend uniquement de toi.

Lorsque tu ne veux voir que les meilleurs résultats,
et que tu l'utilises positivement, les événements les plus merveilleux
Lorsque le pouvoir de l'électricité est utilisé de manière positive,
il peut faire tourner d'énormes machines;
il peut éclairer des villes;
il peut faire les choses les plus étonnantes.
Mais s'il est utilisé de la mauvaise manière,

les résultats peuvent être dévastateurs.

Il en est de même avec ce pouvoir spirituel,
qui est encore plus grand.

Il est là, disponible,
mais il doit être utilisé correctement.

A ce moment-là, il ne peut en sortir que du bon,

et tu verras
merveille sur merveille
se déployer en toute perfection.

Les âmes qui sont prêtes et préparées à utiliser correctement ce pouvoir
sont employées, en ce moment, pour participer à l'avènement
du nouveau Ciel et de la nouvelle Terre.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 15 Juin, après adaptation d'ARTivision.

          Alors Messieurs, les rieurs sous cape, continuez à vous tordre d'hilarité, il ne vous reste que très peu de temps pour cela...


      Pour en savoir bien plus sur ces étranges Anunnaki, prière SVP, de se reporter à notre article clef :

http://www.artivision.fr/Anunnakiexistence.html

         Mais revenons maintenant à des considérations plus iconographiques et pragmatiques, et présentons alors les superbes découvertes d'artefacts faites sur la Planète Mars, et qui ont été caviardées par la NASA et ses sbires. lèches-bottes.

          Mais pour avancer tant soit peu, dans cette hallucinante affaire, il serait utile que les intrépides chercheurs, puissent se procurer d'abord, le remarquable fascicule américain, publié dès 1988, et intitulé "Unsusual Mars Surface Features" de Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg, par Mars Resaearch P.O. Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769 :


, et où l'on découvre la photo claire et nette n° 76H593/17384 de la région Cydonia sur Mars, faite par la sonde Viking, le 31 Juillet 1976 :


      Nous ne nous éterniserons pas sur cette affaire de visage qui a fait couler beaucoup d'encre. Mais agrandissons plutôt un peu, si vous le voulez bien, la portion de l'image située à gauche :



       Le remarquable fascicule précédent, nous apprend en effet, clairement, que c'est sur le plateau de Cydonia sur Mars, que les sondes Vikings 76H593 et 17384, ont filmé en 1976 , ces structures surprenantes :

   Il n'est pas besoin en effet, d'être un cador en architechture officielle, pour relever le caractère tout à fait artificiel de cette structure gigantesque placée au centre de la photo et appelée par certains chercheurs, la "forteresse", et dont l'épaisseur des "murs", formant deux angles droits, dépasse les 300m. Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. Bien évidemment, les revues spécialisées en astronomie, qui ont pignon sur rue, évitent soigneusement de parler de tout cela.

    Et on sait maintenant que la NASA et son complice un certain Michael Malin (et vous verrez que l'on devrait plutôt le nommer, plus diaboliquement parlant, Michael le Malin), ont trafiqué les photos pour en neutraliser les formes non naturelles. Voir pour cela absolument l'article incontournable de la revue Nexus n° 61 de Mars-Avril 2009 :


    Ces protagonistes pervers ont tout fait, pour maquiller sans scrupules cette admirable image.

       En effet, on a pensé, alors naïvement queMars Global Surveyor placée en orbite autour de Mars le 12 Septembre 1997, et dont les caméras auraient permis, de distinguer parait-il des objets de la taille d'une automobile, allait un jour, lever le terrible doute, qui nous assaille et divise les scientifiques, mais pas la NASA, qui elle sait parfaitement de quoi il s'agit, et camoufle tout.

      Voici d'ailleurs une récapitulation des modifications du visage en question :



       Mais regardez bien en effet le relief très caractérisé en 1976, du petit cratère à gauche en bas, et ce même relief très avachi filmé par Mars Global Surveyor en 1998. Autremendit en 1976, les appareils étaient plus performants qu'en 1998. Donc ici, on voit que la résolution de l'image est inversement proportionnelle au progrès réalisé en matière de photographie spatiale.

       Voici, oh désastre, ce qu'à donné la "Forteresse" en question, aux murs si nets de 300 m de large, et cela d'après le n° 18 de la revue Top Secret page 37, dans un dossier de Nicolas Montigiani :


    Le texte en blanc peu lisible, ci-dessus dit exactement ceci :

" Détail cliché n° 20020413a, sonde Mars Odyssey (13 avril 2002) : contrairement à toute logique, l'insolite structure de forme rectangulaire visible sur l'image Viking 1 n° 35A72 n'est plus visible ici. Comment une image d'une résolution de 19 mètres par pixel peut-elle faire disparaître des éléments visibles sur une autre, plus vieille et de, résolution moindre (47 mètres par pixel) ? C'est le paradoxe de la conquête martienne. À croire que plus les instruments embarquées sont précis, plus la lecture des images devient difficile, le résultat opaque."

      Soyons sérieux, et arrêtons d'agir comme l'autruche, en fourrant la tête sous le sable et en faisant confiance à ces Messieurs de l'Ombre. Chacun sait, qu'à notre époque, il est superbement facile de trafiquer une image avec les procédés informatiques dont on dispose.

    Tout cela est évidemment lié, aux magouilles des organismes souterrains, qui nous manipulent ouvertement. A bon entendeur salut.

      Mais, dans cette affaire scabreuse, le livre que tout chercheur en Astroarchéologie, devrait avoir en sa possession, est aussi le remarquable ouvrage de GUY GRUAIS et de GUY MOUNY paru en Avril 1997, et intitulé : "Guiseh, au-delà des grands secrets " :

  

, oú ces auteurs nous font part des recherches qu'ils ont effectuées sur près de 500 clichés de la NASA obtenus par le Service d'Imagerie Planétaire de la Faculté d' Orsay-Sud . Des agrandissements de diverses parties du site de Cydonia Mensaé autour des "pyramides" et du "fameux visage" montrent très nettement des alignements, des formes rectangulaires géantes ressemblant à des ruines anciennes de villes. Nous empruntons avec déférence , à ces auteurs le montage suivant très explicite à ce sujet :



       Et de plus, on y voit même une colline circulaire de 2200 m de diamètre à étages possédant un replat tout rond à mi-hauteur mettant bien en relief une coupole supérieure et supportant un gigantesque rectangle de près d'un km de long et le tout connecté à une sorte de rampe d'accès à bords parfaitement rectilignes de plus de 900 m. Voyez donc l'image  ci-dessous:


      Et tout cela est intégré dans un cadre géométrique où règnent le nombre d'or et les coudées égyptiennes .

      Ce qui est triste, c'est qu'à cause de ces manigances de la NASA, aucun infographiste qualifié, n'a eu le courage de tenter une reconstitution en 3 D, de cet artefact martien, pourtant si bien structuré, et, où les angles droits figurent à profusion :


    Puis aussi, dans ce domaine, il y a le livre "Le mystère de Mars" de Graham Hancock, Robert Bauval et John Grigsby publié aux Editions du Rocher en Octobre 2000.

    Il y a aussi pour terminer cette affaire, le numéro spécial sur Mars d'Avril 2000 de la revue Science&Vie Junior , page 57 et photo visible sur notre article, placé directement à :

http://www.artivision.fr/lettreouverteSVJunior.html

et le nom de la photo est imcydonia1b.jpg . La voici :


    Cependant (et voilà ici comment une revuequi a pignon sur rue, réservée à la jeunesse, fait comme l'autruche)en présentant cette"forteresse" , (placée ici sur la gauche de la photo), car elle n'a à aucun moment, donné la moindre information, et encore moins, une explication utile, au sujet de cette forteresse, même à titre de curiosité, et seul le prétendu, "visage", a fait l'objet de commentaires de cette revue, sous forme d'illusion d'optique, bien sûr.

    C'est une honte et un défi inadmissible, à l'esprit que nous montrent ces journalistes soi-disant curieux de nature.

        Mais restons SVP, encore un peu stoïque, car le plus fantastique, est encore à venir ...

      Mais, ce 17 Décembre 2020, poursuivons, si vous le voulez bien, les révélations extraordinaires du site ésotérico-artistique ARTivision, qui en Janvier 2021, aura, on l'a déjà dit plus haut, 24 ans d'existence.... et puisque ci-dessus nous avons largement parlé de Mars et appliquons ici encore l'adage des anglo-saxons : "Let us make hay, while the sun shines"(faisons du foin, quand le Soleil brille), concernant cette autre incongruité , qu' ARTivision, a été le premier site, a révéler sur le Web français, voire même le Web Mondial....

      En effet, il se trouve que le Webmaster d'ARTivision, a aussi, le privilège d'avoir en sa possession ( Internet , Google et consorts... n'existaiennt pas encore à l'époque ), le numéro 14 Hors-série d'Avril 1974 de la Revue Sciences et Avenir et numéro réalisé par le célèbre et regretté Albert Ducrocq.


    On découvre alors ce paysage, en page 49 :


avec la légende : "La chaîne montagneuse, dont on voit ici les crètes bordes Coprates sur le versant sud on discerne les stries dues à des avanlanches de rochers vers le fond du canyon"

     Apparemment, rien de saillant ne semble retenir notre attention, dans cette photo. Mais si l'on observe l'ombre de la montagne en bout de la flèche n°1, et que l'on détermine ainsi, la direction des rayons du soleil, on comprend alors qu'au bout de la flèche n° 2, nous n'avons pas affaire à un cratère, mais bien à un dôme parfaitement circulaire. Mais ce dôme semble lui-même, surmonté de structures insolites peu nettes, On dirait un bourrelet d'une couleur spéciale :


    Mais, voici une autre image, encore plus surprenante, en page 53, où l'on peut voir deux autres dômes :


avec la légende : " Dans Tharsis, ce volcan (13°N,91°) portant le n°7 , présente une caldeira irrégulière. On notera la platitude de la bouche et les stries de la paroi dues à un ravinement intérieur après extinction : cette formation se trouve à proximité immédiate de la chaine des grands volcans"

     Comme on le voit aussi ici, le bout de la flèche 2, présente en effet encore un dôme avec des structures insolites tout autour.

     Mais maintenant, regardez bien le bout de la flèche 1 Notre ami Michel Girard (hélas décédé le 30 Janv. 2003), y découvrait une sorte de structure carrée sombre. Evidemment les détracteurs nous diront qu'il s'agit d' une illusion d'optique, due au positionnement de la sonde spatiale, qui a pris cette photo.

     Mais voyons cela, de plus près :

  

    Cette sorte de structure carrée donne l'impression d'être une porte d'entrée d'un souterrain, comme d'ailleurs, nous le montre le dessin voisin, qui est tiré du Science&Vie n° 625 d'octobre 1969, d'un article intitulé "Comment on vivra sur la Lune.".

     Tout cela mériterait bien une reconstitution en 3 D n'est-ce pas !!

       Donc, finalement seuls les vrais négatifs de la NASA, nous permettraient sans doute, de mieux visualiser tout cela. (Merci à l'internaute béni, qui nous fournira déjà, le nom officiel, de cette extraordinaire photo, que nous nommons imarsportecar2bis.jpg ). La question qui se pose est donc de savoir comment expliquer la présence de ces dômes en ces lieux, sur Mars ?

        Notez alors bien que dans les légendes présentées ci-dessus , pour les photos, en question, pas une seule, ne parle de dômes. .. A vous de juger ...Ð

     Mais disons aussi ici que, n'avons pas été, particulièrement étonné par cette information que l'on peut trouver à la page :

https://trailer.web-view.net/Show/0X614B29333E2156B95C0D363B4B89F4E6E411CDCE73E7F86A1347F4830A829F11180CD43518FFD7EF.htm

ISRAEL-et-son-Satellite.jpg

     Cette sonde lunaire, Berechit (on le sait), est devenue totalement muette, en approchant du sol lunaire, et donc, on ne sait pas, si elle a pu toucher ce sol, en douceur ...

      En effet, compte tenu , des dernières découvertes, faites sur la Lune, déjà vues dans de très nombreux articles, voici d'autres images, tout à fait hors normes ( ARTivision , ayant de très faibles moyens d'investgation, disons déjà bravo à l'internaute béni,, qui retrouvera les références officielles , de ces images) :


  

  

   >


, nous pouvons alors affirmer que le Passé de notre Terre, est beaucoup plus fantastique, que ne sauraient l'imaginer nos meilleurs auteurs de Science Fiction.

          Mais en ces temps de la Grande Révévélation, voilà que le Maitre de Findhorn, nous explicite une fois de plus, comment gérér, paix et l'harmonie dans ce monde :

Si tu as le désir d'apporter la paix et l'harmonie dans le monde,
alors commence par trouver la paix et l'harmonie dans ton propre. cœur.

Parler de la paix est une perte de temps.

Tu dois chercher et trouver cette conscience de paix
que rien ni personne ne puisse troubler,
et demeurer en elle.

Dans cet état de conscience,
tu pourras être efficace et aider à apporter la paix et l'harmonie
dans la vie du plus grand nombre.

Aie consciemment connaissance de la paix et de l'harmonie
dans ta propre vie d'abord

et, comme une pierre jetée au milieu d'un étang,
les cercles s'élargiront,
toucheront et changeront la vie de nombreuses personnes.

"Tu récolteras ce que tu sèmes!"

Lorsque tu sèmes la discorde et la disharmonie,

tu récoltes la discorde et la disharmonie;
tandis que lorsque tu sèmes paix et l'harmonie,
la moisson de paix et d'harmonie sera grande,
pas seulement pour toi,
mais pour toutes les âmes avec lesquelles tu entres en contact.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 2 Septembre, après adaptation d'ARTivision.


         Certains bien-pensants, fervents d'un authentique agnosticisme et plutôt adeptes de la technologie moderne la plus débridée, et du principe bien commercial "Otes toi de là, que je m'y mette", diront que ce sont des mots très usuels, qui prônent une philosophie classique, que l'on a souvent entendue, autrefois dans nos écoles, et cela ne vaut pas la peine, d'en faire un plat.

         C'est bien vrai en effet, car, il fut un temps, où, dans nos écoles, on enseignait, la Morale Scolaire, telle que, nous découvrons ce fait, à la page 4, de notre vieil ouvrage de 1946 :


, où l'on trouve, des trésors d'instructions permettant aux humains, de mieux vivre ensemble, et de s'entendre entre eux.

         Mais, pour mieux aller plus au fond des choses, il aurait été préférable d'abord, pour ces bien-pensants zététiques, de lire, ce que le Maître de Findhorn, a écrit, pour le 17 Mai passé :

Toute chose fait partie du Tout,
et tu fais partie de ce Tout.
Lorsque tu t'en rendras pleinement compte
et que tu pourras l'accepter
,
tu ne ressentiras plus jamais la séparation.

Tu ne pourras plus jamais te séparer de cette globalité
parce que c'est le fait de vivre, de mettre en pratique
qui lui donne vie, force et réalité.

Commence dès maintenant à vivre et à mettre en pratique tout ce que tu as appris,
et ne laisse plus ces leçons demeurer en toi
comme des mots vides et sans réalité.

Une graine ne pousse pas tant qu'elle n'a pas été enfouie dans le sol
et qu'on ne lui a pas procuré le bon environnement.

Une âme ne s'étend pas, ni ne grandit, ni ne trouve son expression propre
tant qu'elle ne se trouve pas dans le bon environnement,
entourée d'amour et de compréhension.

Dans ces conditions, il commence à se passer des choses,
et très rapidement des changements surviennent.

L'ancien s'efface dans la lumière du splendide nouveau,
et la croissance et l'expansion de la conscience
peuvent se faire sans aucune restriction.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 17 Mai, après adaptation d'ARTivision.

       Là, on voit déjà que l'expression de ce Maître, se situe à un autre niveau, non stipulé dans nos écoles, à savoir, qu'il existe bien une matrice cosmique appelée Le Tout et parfois aussi la Source, par ce Grand Maître, et matrice, que nos savants viennent à peine de découvrir, si l'on en juge l'entrefilet suivant :


(déjà présenté dans le volet 4), et dont la plateforme ARTivision, attend pour bientôt, des rebondissements spectaculaires...

       Le corrolaire très important de tout cela, est que, tout ce qui entraîne, animosité, division, séparation et compétition, au sein de l'espèce humaine, est à proscrire sans retenue. Point à la ligne...

       Voici, un petit plus, qui va faire grincer horriblement les molaires des bien-pensants zététiques et leurs consorts intellecteuls affiliés et petit plus découvert récemment sur la Lune :

Photo extrordinaire venant de l'internaute très vigilante Chantal.

        Il est bien entendu que nous ne cautionnons ici aucune communauté ou secte, se réclamant de ce symbole de triste mémoire dans les événements affreux, de la 2 e guerre mondiale.

        Nous demandons alors au novice ingénu, et même aux bien-pensants si fiers de critiquer habituellement notre propos, de bien s'accrocher au plus proche mur de leur environnement, car à l'altitude où l'on va évoluer, il risque, dès lors, d'y avoir, pour eux, de très sérieuses turbulences.

        Une représentation superbe en 3 D, nous est donnée telle que :


qui nous vient du site ami :


       Il y a aussi, le site du sieur Vladimir Terziski :


et cela fut un temps on pouvait trouver sur Google ce passage :


        Mais c'est surtout notre grande amie Aurélia, dont le surprenant site , est tel que :


, et c'est ce site, qui nous a transmis le Samedi 8 Août 2015, la réponse du Grand Maître Dorian, à la question suivante :

Question : Quand cette exploration cosmique de la Lune, par des humains actuels, a-t-elle commencé ?


Réponse du Maître :

       " Dans les années 1930. vers 1933 et l’apparition de la mystique nazie, avec la jeune femme blonde (MARIA ORSIC) de la société du Vril.


       Un programme secret, initié par les scientifiques Allemands, puis repris par Hitler, concourrait à mettre un véhicule sur orbite, cette tentative a été avortée. Hitler savait que les Hindous, avec leurs vimanas, avaient réussi.
       Les Allemands ont peiné pour reproduire la technologie alien suite au crash d’un ovni en Lombardie dans les années 1930.
       Plusieurs astronefs s’étaient crashés au 19ème siècle, mais celui-ci comprenait des pièces essentielles.
       Les entrepôts militaires des armées allemandes fourmillaient de technologies inattendues récupérées aux quatre coins du monde depuis des décennies.
       Ils n’ont eu d‘autres choix que de pactiser avec les gris, puis les Dracos, à distance. Ils auraient fait des prisonniers gris, et les aliens ont commencé à se manifester. Ils ne voulaient pas que les Allemands puissent maîtriser toute leur technologie.
       Alors ils leur ont procuré des véhicules "amoindris".
       Les aliens, bien sûr, leur ont fait croire que ces véhicules étaient identiques aux leurs, mais ils ne comportaient pas de technologie transdimensionnelle, ne leur permettaient pas d’aller au delà du temps.
       Les aliens ont été sages. Mais ils ont aussi été rusés, ils ont choisi la puissance la moins grande. Ils savaient qu’un conflit éclaterait tôt ou tard avec les Américains et les Russes. Donc, ils se sont livrés à un jeu d’échecs.
       Vers 1938 (?), les Allemands auraient réussi à alunir, avec peine, en suivant les indications des aliens.
       Un contrôle mental a été exercé sur les nazis. Ils n’en savaient rien.
       Les premières explorations de la Lune commencent, avec la découverte de bâtiments abandonnés.

Vision d'Aurélia :Je vois de grandes installations sombres et sinistres. Un petit groupe d’hommes se pose effectivement. Je vois deux vaisseaux proches du type Haunebu 4, peu protégés des radiations. Ils explorent les fondations et les bâtisses en pierre désertes. La plupart des édifices font environ 60 mètres de haut et possèdent des toits vitrés fendus et couverts de poussière grisâtre. C’est sinistre à souhait, on s’est battu en cet endroit.

       Ils font un reportage photographique, puis repartent. Ils s’en reviennent en grand secret et rapportent ce qu’ils ont vu.

       Ensuite, les autorités allemandes décident de construire de nouveaux vaisseaux, bien plus grands, avec de nombreux hommes et du matériel. Cela est repoussé, car ils manquent de crédits. En 1942, après l’invasion de la Pologne, une seconde expédition a lieu.
       Les vaisseaux sont beaucoup plus massifs et envoient des esclaves juifs travailler sur la Lune....
       La suite, vous la connaissez, en particulier, ce qui est arrivé après la Libération. Le travail a continué...
       Des quartiers ont été construits pour les aliens, les nazis, ensuite, ils se sont chargés de tous ces malheureux prisonniers, le but étant de les faire émigrer vers une destination lointaine.
       Donc, pas de traces, difficile de prouver tout cela tant c’est monstrueux...
       Les Dracos sont habiles et agissent toujours par pions interposés. Demandez-vous pourquoi peu de clichés, de témoignages mentionnent des Dracos, mais presque toujours des gris. Ils n’ont le droit d’effectuer qu’un certain nombre de choses et préfèrent donner des ordres. Les Gris, eux, ne sont pas soumis aux mêmes obligations.
       D’autres essais encourageants ont lieu, avec une finalisation en 1947, par les Américains ... Le véhicule est peu maniable.

       Par les savants de Nuremberg émigrés aux Etats Unis, d’autres recherches sont engagées.
       Question d'Aurélia : Cette exploration spatiale est elle liée à l'affaire d'Adamski ?

       Adamski vient bien après.
       En 1951 a lieu la CECA, communauté du charbon et de l’acier, regroupant les puissances économiques européennes.
       Elles aussi voulaient avoir accès à ces découvertes, cela s’est fait par de l’espionnage au début.
       Adamski, au Mont Palomar, a eu vent de ce qui se passait sur la Lune, par ses contacts avec les Vénusiens.
       Question d'Aurélia : Adamski a posé ces questions : " Comment les Russes avaient-ils gagné cette information concernant, la face cachée de la Lune ? Etait-il possible qu'un Russe eut fait une incursion comme-moi ?"
       Pas un Russe, mais des petits aliens, ceux que vous nommez petits gris, les bases lunaires d’Orion ont été appropriées par les Nazis, puis les Américains, en 1952 (?). Des Américains soigneusement masqués, qui ont pactisé avec le collectif d’Orion, comme on peut le voir sur le drapeau de la NASA qui représente la constellation d’Orion et sur les clichés lunaires Apollo 8, et Clémentine, semblables à ceux des sondes soviétiques.

      

Montage fait en exclusivité par ARTivision,
et il ne reste qu'à faire de même, pour la sonde Clémentine, et surtout pour les sondes russes. Avis aux amateurs
.

Les Dracos étaient les maîtres, les aliens des exécutants, les nazis ou les Américains, peu leur importait, étaient une couverture confortable pour continuer leurs extractions minières.
       Les aliens ne veulent pas que vous les voyiez, alors ils se déguisent. C’est leur faculté à passer inaperçus parmi vous, qui leur a permis de régenter votre monde un si grand nombre d’années. Soyez sûrs que nous, nous chargerons de ceux qui ne veulent pas revenir à la raison.
       S’étant vus chassés de l’Antarctique, qu’ils avaient manqué, les militaires officiels ont rattrapé leur présence dans ces incursions ultrasecrètes de l’homme sur la Lune.
       D’où la campagne photographique mensongère de la NASA ...
Il fallait que le public sache, cela a été fait à la hâte, et Kennedy, a découvert le pot aux roses.
       Ensuite, il a été assassiné. Il voulait parler au monde, parler de l’ancienneté de la présence humaine dans l’espace, mais aussi du complexe militaro-industriel nazi, complètement illégal, qui s’était étendu silencieusement comme une araignée".

      Fin de citation.

      Dur... Dur, n'est-ce pas à encaisser ...cette affaire de Nazis sur la Lune. Mais mieux, attendons, SVP, la suite...

      Mais, ce 20 Décembre 2020 (Curieux n'est-ce pas cette accumulation ici, du nombre 20) disons aussi que, dans notre article, en date du 07/06/2009 : mystifications.html, nous avions déjà démontré, qu'il était impossible, que ce soit une seule personne qui en 1969(en l'occurence Lee Harvey Oswald), ait pu assassiner le Président Kennedy, malgré toutes les magouilles orchestrées, par Commission Warren, organisme juridique chargée de décortiquer cet assassinat, du Président Kennedy (le 22 Novembre 1963 à Dallas).

      En effet, cette fameuse commision Warren, a conclu, sans réticence aucune, cette affaire saugrenue, par le fait, que, l'assassin du president ne pouvait qu'être, que le seul Lee Harvey OswalD, qui a pu, (à deux cents mètres de distance), réussir l'exploit, de toucher 3 fois, le président dans une voiture décapotable en mouvement.

      On devine aisément que le Gouvernement, avait tout intérêt à éliminer la thèse du complot, pour tout mettre sur le dos du malheureux quidam du coin Lee Harvey Oswald.

     Rappelez-vous, que, la commission Warren voulant à tout prix nier, la manifestation évidente d'un complot
, a tout fait, pour conclure qu'il n'y avait eu que trois coups de feu, Pourtant, des témoins ont dit avoir entendu 4 coups de feu, et il y aurait même eu des enregistrements que l'on s'est vite évertué à faire disparaître

     Dans son numéro de Décembre 1964, la revue Science&Vie, (que l'on ne peut nullement caractériser de conspirationniste), nous avait alors bien expliqué, que même avec 3 coups de feu, d'après des rapports de spécialistes en balistique, que "Lee Oswald n'a pas pu tuer John F. Kennedy"...

     Voici quelques éléments de ce Science&Vie d'importance :

     Et en pages 112 et 113, on découvre ceci :


     Donc on voit bien ici que le site ARTivision applique strictement ici, l'adage : "qu'il vaut mieux ne pas être plus royaliste que le roi", et Messieurs les bien-pensants, qui évitent absolument de parler dans les médias, de cet incontournable article du Science&Vie de Déc.64 tournez alors votre langue 7 fois dans son palais, avant de bomber le torse, et de parler pour ne rien dire de bon, sur cet assassinat.... Point Barre...

     Pourtant l'affaire a bel et bien été étouffée et classée sans suite, par les juristes américains bien en place, à l'époque, et on le sait, beaucoup d'autres affaires encore plus sordides, ont été à l'ordre du jour, après cela.

     Mais cet article d'ARTivision, a justement pour objet, pour les puristes qui veulent plus de détails, d'en dire davantage, en transcrivant ici les déclarations d'un membre des Services Secrets Britanniques, que l'on peut alors trouver dans le n° 32 de la revue Planète de Janvier-Février 1967:


      Et voilà, de quoi il s'agit : ( Attention ce texte est comme un vrai polar. Il est un assez long et pour éviter la saturation , prière d'y aller, petit à petit par intervalles.)


     Et voilà, ce qu'on trouve en page 48, et suivantes :

La plus honteuse farce de l'histoire des États-Unis


Le bouc-émissaire de Dallas.


     Le 22 novembre 1963, à 12 h 29, le président John Fitzgerald Kennedy était assassiné en pleine rue à Dallas.

     Le 24 novembre 1963, à 11 h 23, son assassin présumé, Lee Harvey Oswald, était assassiné d'un seul coup de feu tiré à bout portant par un certain Jack Ruby.

     Lee Harvey Oswald mourut comme il avait vécu, ahuri, ne comprenant pas, bien que croyant comprendre. Car Oswald n'avait tué personne, ni le président des États-Unis, ni l'agent de police de Dallas, J.D. Tippitt, Oswald mourut sans avoir eu le temps de comprendre l'extraordinaire rôle de tout premier plan qu'on lui avait fait jouer dans l'histoire des États-Unis.

     Dans les heures qui suivirent la mort de leur président, des dizaines de millions de télé-spectateurs horrifiés et fascinés virent ainsi un homme en tuer un autre, car la mort d'Oswald avait été filmée. Ils furent surpris, car cela ressemblait peu aux tueries de cinéma.

     Mais pour ceux qui savent ce que c'est que de donner ou de recevoir ainsi la mort foudroyante, une certitude éclatait aussitôt: il ne s'agissait pas d'un meurtre, mais bel et bien d'une exécution !

     Alors, un peu partout dans le monde, les spécialistes se firent de nouveau projeter ce film, puis les autres bandes où figurait Lee Harvey Oswald. Il y en avait trois ou quatre sans importance: passages dans des couloirs encombrés de policiers et de journalistes dans une indescriptible bousculade. Mais il y en avait aussi deux très importantes : celle de sa mort et celle de la prétendue conférence de presse à laquelle la police avait coupé court.

Oswald ne fut jamais officiellement accusé de l'assassinat de Kennedy.


     A cette conférence de presse interrompue, sans doute parce qu'il parlait déjà trop, Oswald avait eu le temps de dire :

- Eh bien! j'ai été interrogé par le juge Johnston. Au cours de ce très court interro- gatoire, je me suis contenté de protester que l'on ne m'avait pas encore permis d'avoir un défenseur. Je ne sais pas du tout de quoi il retourne. Personne ne m'a rien dit, sinon que je suis accusé d'avoir tué un policeman. Je ne sais rien d'autre et je demande un défenseur.

...................................................suite coupée ................................................

      Voir la suite à notre article clef :


      Bien sûr, nous attendons donc, avec ferveur, sur le sujet évoqué ci-dessus, les réponses claires et nettes, des propagandistes notoires de tous ceux qui aiment avancer dans leur protos habituels le termes de conspirationnistes...

     Mais lisez aussi, vous-même, la déclaration extraordinaire de Milton Cooper, dans son ouvrage vraiment hors norme (Âmes sensibles s'abstenir et ouvrage dont nous reparlerons plus loin)
:



     Voir au sujet de cette image, la super vidéo de 10 mn placée à :


     En page 30, on trouve alors ceci :


       Rappelons pour les novices, que Milton William Cooper a été assassiné (sans doute par les forces de répression américaines ou autres) le 5 Novembre 2001 à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

     D'autre part, de l'ouvrage :

  

     On découvre alors ceci en pages 23-24:


      Certains irréductibles contradicteurs, auront vite fait, de nous dire, que ci-dessus, il n'est nullement question de Kennedy.

     C'est vrai, mais en pages 170 et 171, plus aucune ambiguité n'apparaît:

      "...Les vaisseaux qui sont rapportés en Ufologie sont pour la majorité d'origine terrestres. L'US Air Force en détient tout une flotte. Elle était déjà connue sous la présidence de Kennedy. Ce président s'est fait assassiné en pleine rue, le jour où il souhaitait annoncer à l'humanité la réalité exopolitique, c'est à dire la présence d'extra-terrestres et d'intra-terrestres sur votre planète. Une élite a tout fait pour empêcher cet homme de parler, tout comme ceux qui se sont fait assassiner. L'apparition de vaisseaux extra-terrestres et intra-terrestres dans nos cieux est de plus en plus courante depuis l'ère de la bombe atomique. Dans très peu de Temps, le président des ETats Unis d'Amérique devrait faire l'annonce officielle de cette réalité exopolitique, car tout est déjà prévu à l'avance ... Il vous appartient de rester vigilants et de rechercher ce qui se trame derrière de telles informations qui vont faire l'effet d'une bombe...

     Mais, on trouve aussi en page 103, ce passage très significatif :


     C'est à vous, qu'il appartient désormais, de juger tout ce qui précède, et dont la substance élémentaire, va bientôt, sortir vraiment des sentiers battus.

      Disons cependant, ce 22 Décembre 2020, que l'ouvrage, cité ci-dessus, reprend en pages 203 et 204, les images suivantes que le site ARTivision , a depuis des lustres, très bénévolement, sur le Web mondial
(et évidemment le vocable ARTivision, n'est jamais cité) :

  

     L'ouvrage en question, aurait pu aussi, souligner, (et le texte qui suit, est en parfaite résonnance, avec le contexte philosophique et puissamment ésotérique, de cet ouvrage), la formidable médiation du 22 Décenbre du Grand Maitre de Findhorn telle que :

     «Comme tu donnes tu recevras! ».

Ce ne sont pas que des mots. c'est la loi.

Si tu vis cette Loi et la mets en action,
tu verras comment ELLE fonctionne merveilleusement.

Tu verras, alors même, que tu commences à donner ce que tu as.
de même, il te sera de plus en plus donné.

Ne crains rien, ne retiens rien;
simplement donne et continue à donner.

Un cœur ouvert, généreux, attire à lui tout ce qu'il y a de meilleur.

Que ton cœur soit ouvert et généreux afin de ne rien retenir,
et laisse l'esprit de don être toujours présent.

ÉEvalue ce que tu as à donner et puis donne-le, peu importe ce que c'est, car alors que chaque don est offert,
il aide à compléter leTout.

N'attend pas que quelqu'un d'autre t'extorque tes dons,
mais donne volontaire- ment de ce que tu as.
Ce faisant. tu verras où il s'emboîte dans le Tout,
comme la pièce d'un puzzle
qui. lorsque elle est mise à sa place, complète l'image.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 22 Décembre, après adaptation d'ARTivision.

      Curieux...n'est-ce pas, que ce langage moralisateur, qui s'oppose à tout le contexte de notre civilisation moderne dont la maxime habituelle semble être :

"Otes-toi de là, que m'y mette"

      Il est certain, que tout cela, (en depit de la brillante leçon que nous impose actuellement, le virus Covid 19, et ses consorts affiliés), ne manquera pas de faire bondir de dépit, les bien-pensants, les mécréants de toute nature, et autres agnostiques irréductibles de la même veine,, et qui vont hurler d'amertume en affirmant que tout ce laïus, n'est que du prosélitisme sous-jacent, pour une religion non précisée, et que c'est encore une affaire de secte. Vite avertissons la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires ( donc la MIVILUDES)...

      Mais, il pourait être aussi utile, (Notez bien la symbolique du nombre 22), de soulighner le fait que l'histoire des civilisations, nous apprend depuis des lustres, (et cela invite une fois de plus, le site ARTivision, à le redire, clairement), qu'il n'existe pas de notions religieuses ou pas, ni de lois politiques ou autres, qui, valent la peine que l'on tue pour elle, un être humain. (sous-entendu qui ne menace physiquement personne avec une arme)

      Combien de gens sont morts pour la Royauté, pour l'Empire, pour la République, pour la Papauté, pour chaque dictateur de tout bord etc.. et que reste-t-il de tout cela maintenant ?

      De plus, relisons cet entrefilet significatif du 29 Novembre 2008 :

      Imaginez alors ce qui se serait passé si Alfred Dreyfus, avait été jugé à l'époque en Chine...

    Rappelons brièvement que le capitaine Alfred Dreyfus (totalement innocent, on le sait maintenant), a été le 22 décembre 1894, condamné pour haute trahison, par un tribunal militaire, à l'unanimité des sept juges, à la destitution de son grade, à la dégradation militaire, et à la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée. Il sera envoyé alors, nous le savons, à l'île du Diable au bagne de Guyane, où il restera, près de 5 ans. En Juillet 1906, le capitaine Alfred Dreyfus sera réintégré timidement dans l'Armée et ses 5 années de bagne ne seront même pas prises en considération pour son avancement ultérieur. Pour en savoir plus, voir notre page très significative:


     Il est à noter cependant qu'Alfred Dreyfus a échappé assurément, à la peine de mort, car la constitution de 1848, avait aboli, la peine capitaleDreyfus et entre autres, les autorités et les politiciens de tous bords et la populace ignorante, ne manquaient pas de regretter (et de le crier vivement sur les toits), l'abolition de la peine de mort pour crime de haute trahison.

Mais ce qui nous interpelle aussi dans cet exposé c'est le fait que certaines revues d'epoque totalement contre Dréyfuss ayant comme modèle, "La Libre Parole", qui Octobre 1894, ont enfoncé, le malheureux dans une sorte de sables mouvants, où il a eu bien du mal , à sortir la tête pour respirer un peu .

      N'oublions pas cependant qu'un simple tout petit détail de rien du tout, dans l'écriture de Dreyfus, aurait pu éviter, les 5 ans de bagne et de déshonneur, à ce malheureux militaire. Il écrivait en effet, toujours la préposition "à", avec son accent, tandis que le vrai traitre, le capitaine Charles Ferdinand Walsin Esterházy, ne mettait jamais cet accent. Mais certains graphologues, pour couvrir sournoisement leur réputation ont préféré imaginer (sans doute sous l'instigation des hauts responsables de l'Armée), que Dreyfus, avait contrefait son écriture pour le cas où il serait découvert.

      Voici donc un modèle du journal "la Libre parole", en question, où seule la haine, d'une catégorie d'humains s'exprime très ostensiblement,
et journal ignare qui a condamné sans aucune preuve, cet innocent Dreyfus :


      De plus, nous avons souvent entendu, le fait, qu'un prisonnier, après étre resté des dizaines d'années dans une geole, a été innocenté grâce à son ADN :

      Sur le site :

nous avons trouvé ceci :

     Et sur le site :

nous avons trouvé aussi, ceci :
     Mais un entrefilet comme celui qui suit, est beaucoup plus rare, et tout cela, nous invite à être totalement contre la peine de mort d'un humain, qui surtout, affirme son innocence...


Tout ce qui précède ne nous donne qu'un très modeste aperçu du caractère très peu fiable de nos certitudes culturelles,, qui varient épisodiquement en fonction du temps et de l'espace.

     Ainsi par exemple de nombeux bien-pensants et consorts intellectuels affirmés, ont dû bondir de satisfaction en, lisant cet entrefilet psendo-technico-scientifique de 1992: :


     Mais nous savons que les très nombreux articles d'ARTivision , concernant les phénomènes polaires, rendent désormais désuettes les pretendues explications de cet entrefilet, qui noue est tombé ces temps-ci tout à fait bizarement sous la main, (Rappelons encore ici que le Webmaster, d'ARTvision, n'accorde aucun crédit, au concept du Hasard, soumis aux tribulations d'une fonction aléatoire d'évènements dits synchrones), et fonction que l'on nous enseigne fièrement dans nos universités.

       Nous disons ici une fois encore, que cette planète est bien soumise à des cycles réguliers, et en particulier à celui qui arrive tous les 25920 ans d'après l'Einstein de l'ésotérisme humoristique français Jean Sendy :


        On sait aussi qu'il y a d'autres cycles plus longs, connus par exemple des Mayas et des indiens)
.

        Que les rationalistes endurcis, le croient ou pas, nous avons souvent aussi exprimé ici, le fait que leur sournoise hilarité, se transformera vite en stupéfaction, quand ils découvriront, (si ce n'est pas encore le cas... notre article : http://www.artivision.fr/dimcos.htm), et surtout, l'entrefilet étonnant et souvent mis en relief, ci-dessous :


       Ce communiqué de presse, n'est-il pas déjà, (s'il en était encore besoin de le dire), une première marche, vers les prémices, de la découverte du fait, prouvant que la Nature, n'est pas du tout un concept soumis aux tribulations d'un hasard casuel, comme on veut nous l'enseigner, dans nos écoles et nos universités. Disons alors qu'ici, nous pouvons assurément appliquer l'adage suivant :

"L'absence de la preuve d'une chose,
n'est pas la preuve de l'inexistence de cette chose"

         Et donc, si les scientifiques n'ont pas encore prouvé qu'il existe une Intelligence Supérieure, qui anime et règle le Cosmos, cela ne prouve pas, qu'ils n'arriveront jamais à le démontrer. Point Barre...

         Mais, ce 28 Décembre 2020, avant de poursuivre, alors, notre causerie bâtons rompus dans la forme, mais jamais dans le fond), présentons ci-dessous, 3 faits-divers lamentables, qui sont venus ébranler, la sphère médiatique actuelle, déjà aux abois, à cause du virus Covid 19, et de ses mutations inopinées...

         Voici donc un premier montage personnel, en date du Jeudi 24 Décembre 2020 :


         Prenons, par exemple, l'entrefilet de droite de la premiere image, où, l'on apprend qu'un militaire, s'est suicidé pour s'éviter sans doute, la honte, qui allait rejaillir sur lui et sur sa famille, après son méfait mal intentionné.

       Mais, hélas pour lui, personne n'a su lui expliquer, (et le site ARTivision, le dit depuis près de 24 ans), chacun un rôle à jouer ici-bas, et plutôt que de s'entretuer ou se suicider, pour des niaiseries psychiques, prosaîques, ou autres, on a intérêt à vivre en harmonie et en paix avec son semblable (Voir ci-dessus les propos sublimes du Maître de Findhorn), car les conséquences, seront directement liées à notre comportement agressif, orgueilleux et mercantile.

       Voyons maintenant, l'entrefilet suivant (sans vouloir, le moins du monde rappeler à sa famille, ce triste souvenir) :


      Disons alors, qu'il est très dommage, que le militaire, ci-dessus, et l'ex juge Lambert en question, qui dit-on était un garçon intelligent et cultivé, (certainement pas dans le sens prôné par nous), n'aient pas connu le site ARTivision, avant d'exécuter leur geste fatal et totalement vain, car nous sommes maintenant, bien arrivés, au Temps des Révélations, qui va subjuguer, les novices éventuels, et les pontifes égocentriques, et montrer ainsi, la vanité et l'insignifiance des actions médiatiques actuelles...

      Par exemple, ces quidams, qui ont eu hâte, de quitter ce monde, auraient pu attendre, un petit peu, car bientôt, il va y avoir une explication claire et nette, sur les faits incroyables suivants, dejà présentés, dans nos divers articles, et en particulier à :


ou encore par exemple à :


      Nous n'allons pas ici, développer le premier URL, archi-connu, mais voyons maintenant le deuxième url, où il est question de la découverte, de nouvelles vues de Japet, (qui avait déjà été photographié par Voyager 2 en Août 1981). Ces nouvelles, prises de vues furent faites le 31 décembre 2004,. par Cassini Huygens. et alors Japet, (Iapetus, en anglais), apparait comme un incroyable satellite de Saturne, qui a proprement subjugué, la communauté scientifique dans son ensemble, et on va vite voir, pourquoi !!!

     Mais résumons finalement donc maintenant, comment officiellement, cette affaire de Japet, a été décrite par les savants offiiciels de la NASA :



     Notre modeste traduction pourrait donner :

" Japet une Lune de Saturne montre un ceinturon exorbité. 7 Janvier 2005


(Source : Jet Propulsion Laboratory )

     Images renvoyées par les caméras de Cassini de la NASA lors de survol à la Saint-Sylvestre de Japet, satellite de Saturne (tuss oeil-APP-eh) montrent des caractéristiques étonnantes à sa surface, qui alimentent chaudement les discussions scientifiques, sur leur origine, .

     Une de ces caractéristiques est une longue crête étroite qui se trouve presque exactement sur l'équateur de Japet, et qui le divise en un hémisphère sombre et qui atteint, 20 kilomètres d'altitude (12 miles) . Cette crête s'étend sur 1 300 kilomètres (808 miles) d'un côté à l'autre, le long de son équateur. Aucune autre lune du système solaire n'a une aussi surprenante caractéristique géologique. Par endroits, la crête est composée de montagnes. En hauteur, ces montagnes rivalisent avec l' Olympus Mons sur Mars, et sont environ trois fois la hauteur du Mont Everest, ce qui est surprenant pour le si petit corps qu'est Japet. Mars est presque cinq fois la taille de Japet ".


Fin de la traduction.

     Mais voyons cela de plus près :


    Puis rapprochons nous, un peu plus :


     ...Et en couleur, c'est encore plus beau :



     Pas mal n'est-ce pas, ce bourrelet de 20 kilomètres de hauteur, et autant de largeur, sur cet astre d'environ 1472 km, de diamètre ...

      Enfin, en stylisation complète, tout est imaginable :



     Les Dieux, qui ont su téléporter une Lune autour de la Terre, (nous allons expliciter cela bientôt)), n'ont sans doute eu, pas grand mal, à construire et placer Japet, aux alentours de Saturne... n'est-ce pas !!

      Alors Messieurs les blasés, et va-t-en-guerre décérébrés, de cette planete, avez vous encore envie, de vous illustrer négativement , par vos actions habituelles stupides et totalement insignifiantes. Mais analysez, SVP, plutôt, la suite de tout cela, car le plus incroyable, vous attend au tournant...

        Mais, ce jour, du Premier Janvier 2021, souhaitons d'abord, à nos fidèles internautes, une année bien plus agréable et paisible , que celle qui vient de se passer, où le virus Covid 19, s'en est donné à cœur joie, et a décimé le monde entier.

       Venons alors maintenant, à l'entrefilet terrible, placé à gauche de l'image dejà vue plus haut :


       Ce quidam armé jusqu'aux dents, qui croyait à la fin prochaine du monde, aurait dû lire quelques articles d' ARTivision avanr d'agresser de braves gendarmes,en mission pacifique et de se suicider par la suite.

       Pour nous, cet individu déboussolé, par des instructeurs ignares, est à classer dans la même catégorie, des égarés qui se sont tristement mis en relief, dans les colones des images qui suivent :




         Donc , dans ce FA du 5 Octobre 2019, on voit que le jihadiste en question, a frappé au cœur même, de l'institution chargée de surveiller de près, ces égarés notoires,...

      De plus le site ARTivision affirme, que ces barbares de terroristes jihadistes (on écrit aussi parfois djihadistes), et autres consorts anarchistes révolutionnaires, comme ce Robert Bowers, dont on parle très défavorablement, dans l'entrefilet ci-dessous :


, qui massacrent sur cette Terre, leurs frères de misère, vont se mordre les doigts jusqu'à l'os, quand ils découvrirornt, très bientôt, qu'ils ne sont que des minus, minables, misérables vis à vis, du fait que, l'espèce humaine de cette planète est supervisée, depuis des lustres, par d'autres êtres supérieurement intelligents, et que nous appelons, fautes de mieux les connaître, des Aliens, qui sont bel et bien installés sur la Lune et dans les environs.

         D'ailleurs, ces jihadistes et consorts décérébrés, sont en partie eux-mêmes responsables de l'égarement flagrant de cette planète... et étant donnés les progrès faits ici même, par nos chercheurs, en matière de télépathie, voir le site de 2017:



, et aussi, sur le site d'époque, relantant des infos d' Europe n°1 :


, il n'est pas alors stupide d'imaginer, que certains de ces aliens, puissent agir à distance sur notre cortex cérébral, ou m^eme nos cellules physiogiques.

        Voici d'ailleurs en passant, très modiquement, la preuve absolue, que certains de ces Aliens, sont venus parfois ici, et qu'ils ont été pris pour des dieux...


        Mais les contortionnistes psychiques, de l'histoire humaine, nous diront vite fait, que ces etonnantessilhouettes, ressemblant vraiment, à des astronautes, ne représentent que des éléments de cérémonies rituelles religieuses munies, de masques et d'autres atributs folkloriques...

        Par contre, ils resteront muets comme une carpe, devant ces têtes géantes dites olmèques, qui ont parfois des traits très caractérisés de l'Afrique noire , comme celle-ci publiée le 2 Février 1947, par le journal américain "The Miami News" :


ou celle-ci située, près de Veracrux, et qui pèse, près de 18 tonnes...


      La question à 1000 €, est désormais de savoir comment des êtres qui vivaient normalement en Afrique, (comme le prétend l'ouvrage "They came before Columbus" présenté plus bas ), sont arrivés là, au Mexique, bien avant le commerce appelé pudiquement " le commerce triangulaire", dit aussi esclavagiste ?

       Mais pour aborder, ce sujet extrêmement sensible, disons que tout commença, quand nous avons découvert, dans nos vieux dossiers, par le plus grand des hasards, ( Hum, Hum!), la revue d'Octobre 1998, suivante :


      En feuilletant cette revue, nous sommes tombés en arrêt, à la page 43 suivante, où nous avons incrusté volontairement, l'inscription en rouge du bas :


      Certains détracteurs qui se disent cultivés, (engoncés dans leur fière culture officielle), vont encore se tordre de rire jusqu'à se rouler par terre
, lorsque nous allons affirmer que ces géants à traits très caractérisés de l'Afrique noire, comme encore celui-là, placé à droite de la photo suivante :


venaient d'une manière quasi certaine, de l'Atlantide, avant sa disparition totale, il y a près de 12 000 ans.

      Mais en voici donc encore 3 autres :


      Cependant, ce qu'ils n'ont jamais appris dans leurs Universités, c'est que ces Atlantes avaient atteint un niveau de civilisation, bien plus évolué, que le nôtre actuellement, et donc, l'on trouvera obligatoirement, la trace de leur passage sur la Lune, sur Mars ...etc...

      Mais, si ces zélés détracteurs, avaient d'autre part, de bonnes lectures, ils se seraient aussi, assurément étouffés de stupéfaction, s'ils avaient eu la grande opportunité, de lire, dans le remarquable ouvrage de 2013, de Mr Guillaume Delaage, tel que :


, ce passage inouï, que l'on découvre aux pages 143-144
:



      Dommage que l'auteur, n'ait pas jugé bon, de nous en dire bien plus, sur cette affaire tout à fait hors-norme d'aviateurs, qu'il évoque si bien, au sujet de nos géants Olmèques en question, et géants dont les traces historiques, sont désormais, pour ARTivision, irréfutables.

      Dans l'ouvrage qui suit :


Le livre intitulé "They came before Columbus", (ils étaient là avant Christophe Colomb), prétend que les africains se sont rendus en Amérique une centaine d’années avant Colomb.

      On découvre tout cela sur le site :


       Un ami nous disait alors récemment : "L’histoire officielle a du mal à accepter et digérer des arguments et preuves qui sont des vérités risquant de troubler l’ordre officiel et prédominant. Mais le Temps des révélations est bien arrivé, et nous en sommes tous les deux de modestes artisans ... "

      Puis, nous avons même aussi reçu, de notre grande amie belge Chantal), cet url qui est le PDF du livre en question :


Où, il est précisé que ces géants à traits très caractéristiques de l'Afrique noire, sont arrivés près d'un siècle, avant Christophe Colomb, ce qui selon ARTivision, est archi-faux, et nous allons voir pourquoi, plus bas...

      Ce que ces zélés détracteurs, oublient aussi de dire, c'est que ces têtes sont casquées et sanglées comme des explorateurs en mission, et même, regardez bien l'oreille droite, et gauche de ces quatre têtes suivantes :

  

    En effet, sur l'oreille gauche des 2 premiers sujets, et l'oreille droite des deux derniers, apparaît nettement branché, une sorte d'appareillage très particulier :


      A quoi cet appareillage pouvait-il bien servir ? Ces explorateurs connaissaient-ils un moyen d'amplifier et de capter le son à distance ?

      Bien sûr, les archéologues officiels, vous diront que c'est simplement un dispositif pour tenir en place le casque. Point barre...

      Mais, disons aussi que, ce que ces archéologues officiels, éviteront aussi d'expliquer, c'est quelle usine à l'époque, aurait pu fabriquer ces casques aussi sophistiqués, dignes de designers et stylistes, des plus modernes ?


        Voyez-aussi la magnifique ciselure en creux, et coupée à angle droit, réalisée sur le casque de la 2e photo vue, plus haut :



      Mais ce que les pontifes des universités évitent à tout prix d'évoquer, c'est la question de savoir, avec quels outils sophistiqués, ces habiles ouvriers ont-ils pu, si finement, tailler ces blocs faits, d'une pierre très dure ?

       La science actuelle n'a aucune réponse à nous fournir à ce sujet.. (Et c'est pour cela qu'ARTivision, s'intéresse si profondément à cette affaire) , car même avec nos puissantes machines outils et nos ordinateurs modernes, on aurait un mal fou pour réaliser de tels exploits. Comment donc ces extrordinaires ouvriers s'y sont-ils pris ?


      On est certain que ces ouvriers n'avaient pas de burins en acier, et chose bizarre dit-on, ils ne connaissaient pas, la poulie, ni le treuil, ni la roue, et le site ARTivision a démontré que pour la roue...cela est faux... car on a trouvé de petits jouets, ayant des roues, dans certains tombeaux...

      Ce que l'on évite aussi soigneusement de dire, c'est que l'on a trouvé certaines de ces têtes mexicaines profondément enfouies dans le sol, comme par exemple celles-ci :

    

       Etant donné, le profond enfouissement (les savants actuels peuvent parfaitement, en déterminer le temps nécessaire), de ces sculptures, cela démontre, selon nous bien sûr, leur énorme ancienneté, et finalement, c'est le cas de dire ici, que la vérité au sujet de ces géants, sort donc du puits progressivement, comme il en est de même, pour les statues de l'île de Pâques, île, qui a dû faire partie, il y a bien longtemps de la fameuse la Lémurie, si bien évoquée on le sait, par le très grand médium, Edgar CAYCE.

  

      Ces admirables photos sont tirées du site :


       Pour le Webmaster d' ARTivision, nous le répétons avec obstination, ces géants ne pouvaient venir, que de l'Atlantide, juste autour 12 000 ans, quand ce légendaire territoire s'est brutalement enfoncé sous les eaux. Mais d'autre part, comme à notre connaissance bien sûr, on n'a pas encore trouvé de squelettes de ces géants dans le sol mexicain, c'est bien qu'ils sont partis ailleurs... Pourquoi pas sur la Lune, d'où étaient basés leurs ancêtres... et Lune, qu'occupent actuellement d'après le super lanceur d'alerte Corey GOODE, leurs descendants, depuis des lustres.


      Affaire à suivre donc avec la plus grande attention et rigueur utiles.

      Mais, ce 4 Janvier 2021, nous allons faire exploser, une fois de plus, la gangue sclérosée de la géode psychique, structurée pendant des siècles, par l'intelligentsia contemptoraine, sur les aurores polaires de notre planète ...
     Mais, voyez donc, déjà cette récente info, de notre programme de TVMag du 2 Janvier 2021 :


Donc, Alea jacta est (le sort en est jeté), et nous voilà alors, bien obligés, de remettre le pied dans le plat, de cette affaire extraordinaire des aurores polaires.

      Nous avons dejà en près de 7 articles, interpellé personnellement cette chaîne de télévision ARTE, et nous invitons donc, très aimablement ici, nos fidèles internautes, à relire avec la plus grande attention, notre article clef ,qui parle justement des aurores polaires, et article placé à :


       Bien sûr, nous n'avons jamais obtenu, la moindre petite réponse, même au sjet de cette photo classique très connue d'Apollo 17 :


, et la question, à mille euros, pourtant très technique, était la suivante :

" Comment les astronautes ont-ils pu, amener la roue de la jeep, à cet endroit du sol lunaire, sans qu'elle laisse des traces sur le sol ?"

       Et nous, nous étonons vraiment, une fois de plus, que jusqu'à présent d'une part, aucun des journalistes si actifs de cette chaine, et aussi d'autre part, aucun, des béni-Oui-oui, de la NASA (asronomes, astrophysiciens, cosmologistes et journalistes ou Directeurs de revues spécialistes des choses de l'Espace), n'a pas su répondre à notre, super question clef, citée ci-dessus (pourtant vieille de plus de 10 ans),

       Mais en douce, il va de soi, qu'également, sans le dure, la question s'adressait aussi à tout penseur médiatique et ecclésiastique de tout gabarit : ( prêtres, évêques, pasteurs, mollahs, grands rabbins, etc.. et même les savants hébraïques orhodoxes actuels...), et là encore, ce fut le silence du caveau mortuaire, qui a suivi, notre très èpineuse question ...

       Alors Messieux les braves bien-pensants, qui aiment jubiler, en traitant le site ARTivision de conspirationniste, ayez d'abord au moins le courage de traduire votre ressentiment, en répondant, même très laconiquement, aux questions clefs, toujours très pertinentes, et sans aucune ambigüité , que nous soumettons à votre discernement.

      Mais, pour bien ancrer notre démarche, sur le comportement faussement culturel, de nos bien-pensants actuels, voyons, une fois de plus, (par exemple), comment le 5 Mars 1616, la terrible Inquisition, a mis à l'index, le système de Copernic, qui expulsait la planète Terre, hors de sa position privilégiée au centre de l'Univers, et niait ainsi le Géocentrisme prôné par Ptolémée, du 2ème siècle après J.C, et dont le principal ouvrage intitulé, "l'Amalgeste" restera, pendant près de 14 siècles, le recueil de référence, pour les astronomes et des savants. La condamnation du système de Copernic, fut ainsi rédigée :

"Le Saint-Office considère qu'affirmer que le Soleil, est immobile au centre du Monde, est absurde, faux, hérétique, et nettement contraire aux Écritures. De même affirmer, que la Terre n'est pas le centre du Monde, qu'elle n'est pas immobile, et qu'elle tourne sur elle même, est une opinion absurde et erronée du point de vue théologique."

      On nous dira alors, très orgueuillement, que c'était la pérode moyenâgeuse de la Science, et que désormais la pensée scientifique, a fait d'énormes progrès, et est maintenant au top de la Connaissance utile. Point à la ligne.

     On sait maintenant, que tous les mots péremptoires prononcés, ci-dessus dans la déclaration du Saint-Office, étaient faux, et qu'ils ont entraîné vers le bûcher de nombreux théoriciens qui affirmaient le contraire,

     Ce fut le cas, du grand philosophe et humaniste, Giordano Bruno, qui fut, nous l'avons souvent exprimé, brûlé en l'an de Grâce 1600, par cette la Sinistre Inquisition, pour ses idées géniales, qui étaient hors normes, pour son temps, car il affirmait tout simplement que l'Univers était infini, et contenait sans doute des galaxies peuplées comme la nôtre.

      Donc tout est relatif dans ce monde, et le domaine de la Science, est lui aussi, fonction du niveau d'évolution de ses chercheurs dans le Temps et l'Espace. Le Vrai, (à un certain degré de connaissance de nos universités), est donc aussi impalpable que le Faux. Les lois que l'on applique à un moment donné doivent s'adapter aux découvertes nouvelles pour s'y intégrer tant soit peu. Les révolutions culturelles sont difficilement acceptées par les mandarins, et des "martyrs", en font souvent les frais. L'histoire de la Science est criblée de cas de cette nature, comme par exemple l'histoire déjà vue, dans nombre de nos articles, du philosophe Giordano Bruno dont voici un admirable portait :


Photo extraite du n° 16 de la revue "Le Monde Inconnu" de Mars 1981.

, philosophe, théologien, poète, peintre auteur de théatre, imprimeur , astromome , alchimiste... auteur de près d'une centaine d'ouvrages, et il affirmait que la Terre n'était pas du tout le centre du Monde, et qu'en plus l' univers était infini, comme l'infinie puissance divine, et possédait des mondes innombrables, et qu'il n'y avait pas un monde unique et limité, comme l'admettait Saint-Thomas d'Aquin, après Aristote. Pour ces paroles totalement admises actuellement, et d'autres broutilles, il a horriblement été pourchassé, par la Sinistre Inquisition, qui en l'an de grâce 1600, n'a pas hésité à le brûler vif, sur ordre du Saint-office.:

Dessin tiré du n°13 de la revue Maths&malices Sept-Oct 1993

    Ce dessin pourtant admirable est incomplet, car les tortionnaires de l'Inquisition ont en plus, traversé la langue du supplicié d'une tige métallique pour bloquer ses lèvres, et l'empêcher de hurler ses dernières volontés.

       Disons alors, que nous avons démontré, dans de très nombreusx articles, qu'en réalité, l’histoire conventionnelle, a du mal à accepter et digérer des arguments et preuves qui sont des concepts, risquant de troubler l’ordre officiel et prédominant.

      Mais le Temps des Révélations, est bien arrivé; et ARTivision, en est qu'un très modeste artisan ...

      Décidément ne serait-ce pas Pierre Theillard de Chardin, qui avait raison, quand il a dit la phrase suivante :

"A l'échelle du cosmos, seul le fantastique, a des chances d'être vrai".

      D'autre part, le site ARTivision a demontré que, ce que certains appellent ostensiblement "La Verité", est finalement un concept qui, on le sait maintenant, évolue, en fin de compte, en fonction du Temps et des connaissances acquises. Nous insisterons donc plutôt sur l'aspect changeant de ce que l'on croit pouvoir être vrai, et nous allons bien voir ici encore, pourquoi cela !.

      On sait aussi désormais que le site ARTivision, n'est pas un site scientifique. Ce n'est pas du tout non plus, un site complotiste, comme certains détracteurs, à la petite semaine, voudraient bien le croire, mais, c'est avant tout, un site mystico-rationaliste, (mot que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire), et pour cela, il intégre pleinement ces affaires transcendantes surprenantes, que préfèrent vite oublier, les rationalistes irréductibles et consorts intellectuels blasés...

      Son Webmaster, une fois de plus dit, qu'il ne se préoccupe pas du tout du prétendu caractère sérieux, (tout à fait relatif), d'une revue ou d'une chaîne de télé quelconque, car ce qui est sérieux aujourd'hui, peut paraître totalement insignifiant plus tard, (voir par exemple au début du 20e siècle, les démonstrations mathématiques de ceux qui ont voulu prouver que le plus lourd que l'air ne volerait jamais. )

      Nul n'a en effet le droit de prétendre, que sa Vérité, est la seule acceptable, et un peu de modestie, de ceux qui nous dirigent dans ce monde au bord de l'asphyxie,, aurait sans doute éviter, bien des drames...

      L'histoire des Sciences, nous permet de savoir que les scientifiques n'agissent qu'en fonction des informations admises, par leurs mentors universitaires, et si par exemple, on leur apprend que l'énergie du Soleil, est due à des réactions atomiques basées sur le noyau de l'hélium, ils s'en tiendront là, et feront leurs thèses et leurs calculs sur l'équation fondamentale tirant l'énergie de l'hélium. Ils en resteront là, jusqu'à l'apparition d'une nouvelle théorie plus générale ( le site ARTivision, a dejà souvent proposé une telle théorie ).

     Il n'y a pas en effet, si longtemps avant la découverte de la célèbre formule E=MC² d'Einstein, on admirait "la théorie de la contraction du Soleil", proposée par le savant allemand, Hermann Ludwig von Helmholtz, qui dès 1854, supposait qu'il y avait transformation de l'énergie de gravitation en énergie thermique, et que le Soleil devait se contracter, par simple effet de l'attraction gravitationnelle vers son centre, et produire ainsi de la chaleur, par compression des masses gazeuses.

     Eh bien, on le sait maintenant, cette superbe théorie, n' a vécu que, ( comme le dit si bien le poète François de Malherbe), " L'espace d'un matin", et celle, que l'on applique actuellement, ne sera pas plus durable...

       Mais pour entrer maintenant dans le vif du sujet, voici ci-dessous une image de la Terre, que de nombreux internautes incrédules, ont d'abord traitée de "fake news",quand nous l'avons sortie, de nos précieux dossiers. Il s'agit de notre Terre, telle qu'elle apparait parfois dans l'Espace :


      Cette surprenante et très rare photo, date du 14/11/2001, et est tirée, du site de la NASA , où elle est, en plus amimée.


      Bien sûr, on nous explique que c'est le flux de particules venant du Soleil, qui vient chatouiller la magnétosphère terrestre, qui est responsable du phénomène :


     Il nous appartient d'abord de présenter ici, la déclaration inouïe qui suit, et qui se trouve dans les pages 193 et 194, de cet ouvrage extraordinaire intitulé "LE VOYAGE A SHAMBHALLA", écrit par Anne et Daniel Meurois-Givaudan, et publié en 1986, par les Editions Arista.

     On y trouve alors, ce passage à la fois, très significatif, et poétique en plus :

     " Votre terre est creuse, vous le savez, creuse comme le sont toutes les planètes du système solaire, aussi creuse qu'une noix sans ses cerneaux .
     Là également, vous attendent les prémices d'un avenir fabuleux ou plutôt d'un présent déjà bouillonnant en vous. Lorsque les sages disent aux hommes de chercher à l'intérieur d'eux mêmes, ils sont dans la vérité à tous les stades de compréhension. La Terre vous suggère en certaines contrées la grande flamme de son cœur. Elle la fait s'élancer vers le cieux comme le lotus flamboyant et tel un baiser d'union avec ce qui est en haut. Cette flamme ou plutôt ces flammes sont les aurores boréales ou australes. C'est la radiation cristalline du soleil intérieur enclos dans le grand être qui nous porte tous et qui jaillit par les pôles. C'est aussi une source vitale éthérique, dont vous ne pouvez avoir idée. L'heure ne se présente pas encore d'éluder pour l'homme la totalité des mystères, de l'Agartha et du continent central. Nous refusons de précipiter ce temps pour la sauvegarde de la majorité des consciences immatures. Vos gouvernements s'y refusent aussi, bien que partiellement informés, pour la sauvegarde de leur pouvoir
. "

     Nous invitons, très aimablement, nos amis internautes, à bien lire et relire cette déclaration transcendante , lancée, il y aura bientot 35 ans en 2021, et qui est à la base de toutes les recherches pointues d'ARTivision, sur le thème très contesté de la Terre creuse.

      Autrement dit, cette révélation, s'oppose tout à fait aux déclarations des scientifiques actuels, qui prétendent que ces aurores, sont simplement l'effet de la rencontre des particules du vent solaire, avec le champ magnétique terrestre.

       Voici d'ailleurs ce que nous en dit la revue Science&vie1095 de Décembre 2008 :


       On voit alors que selon cet article qu'il n'y a que deux théories, qui ont l'agrément des scientifiques, et surtout que les mots manquent aux scientifiques pour "expliquer cette spectaculaire violence venue du ciel". Pas question que cette aurore spectaculaire, vienne de quelque partie que soit de la Terre. Point barre.

       Pourtant l'illustration présentée par cette revue, montre bien que l'intensité de la lumière se manifeste vers le bas, donc tout près de la Terre, et non du haut du ciel, comme cet article le précise :


       Autre exemple :



     Quelle suberbe luminosité n'est-ce pas ? Et cela stationne au pôle !!! C'est une aurore boréale, que nous devons à la courtoisie du Dr Hallinan, et l' astronaute Overmeyer de la NASA .

      Soyons tout de même fair play, et présentons aussi le beau schéma d'explication des scientifiques concernant le vent solaire, qui vient chatouiller, la magnétosphère terrestre, pour produire les superbes aurores boréales et australes :


      Nous supposons alors que la mission Themis, lancée par la NASA en Février 2007, avait d'autres objectifs plus secrets qu'une ballade de satellites dans le flux solaire. Bref chacun est libre de croire, ce qu'il veut en fonction de la nature des informations qu'il détient.

    Certains journalistes curieux, se sont tout de même poseés des questions pertinentes sur ce phénomêne extraordinaire des aurores polaires, et c'est ainsi que nous avons eu le grand privilège de recevoir un nouvel article très intéressant de notre amie Mariane B....... qui est, très attentive aux informations concernant notre planète. Article tiré de la très sérieuse revue "Astronomie magazine " n°89 d'Avril 2007 :


    Mais, déjà dès Août 1984, la revue "Ça m'interesse" dans son n° 42 se posait la question de savoir "Quelle est l'origine de ces diaprures somptueuses qui déploient leur impalpable féerie dans les nuits polaires ? Répondre à cette question, pour les physiciens, c'est toucher aux plus intimes secrets de la matière".



    Ces manisfestations magnétiques, peuvent-elles vraiment être, à l'origine de cette splendeur inimaginable , décrite ci-dessous, pour diverses planètes :

      Pour Mars, voyons aussi, ce que l'on peut trouver à ce sujet :


       On reste muet de stupéfaction, devant cette casquette très brillante, et en relief de Mars, que ces spécialistes d'astronomie ont vite qualifiée, de calotte polaire glaciaire, qui brillerait sous l'effet lumineux de notre Soleil.

       Mais, concernant Mars, il y a aussi :

  



      Pour Mercure au radar :


      Pour Vénus :



      Pour Jupiter


   

 

      Pour Saturne:

  

      Et surtout , pour son curieux satellite Titan :



        Mais , voici un petit plus, reçu en Mars 2007, et qui concerne Encelade, une autre lune de Saturne :


      Pour Uranus :



       Etc....Franchement ne trouvez-vous pas que cela fait déjà ici beaucoup d'astres, qui s'illuminent magnifiquement polairement parlant ?

     On voit alors que la planète Vénus, qui n'a pas de champ magnétique, posséde aussi des aurores polaires. Quant à Mars, il n'a aussi qu'un très faible champ magnétique pou attirer le flux vivace, des particules solaires, et pourtant sa calotte est parfois d'une brillance inouie :


     Mais il se passe parfois des choses très étranges. Jetez , par exemple, un coup d'oeil à la photo qui suit, et qui est tirée pourtant d'une revue d'informatique très connue. Il s'agit du Micro Hebdo n°568 du Samedi 11 Mars 2009 :



      Cette image nous rappelle étrangement, celle qui suit, que nous avons eu, le grand privilège, de recevoir, le Vendfredi 13 Février 2004, de l'ami Jean R............, du Canada, grand germaniste de son état, (Cela fait déjà 17 ans en 2021 et , on ne parlait pas du tout à l'époque de "Fake News" et d'images bidonnées par ordinateur) :



      Le 4 Août 2004, nous avons obtenu d'un grand infographiste canadien très qualifié, un rapport détaillé sur les propriètés de cette photo, et nous notons ici, une partie, de la conclusion de cet infographiste :

      "Hors dans ce cas, le film atmosphérique a une forme parfaitement régulière ne dépendant pas des irrégularités de la surface terrestre et son intensité ne dépend que de l'éclairage global du globe, et pas des points immédiatement en dessous, ce qui est normal pour une lumière réfléchie.

  Seule une image extrêmement complexe utilisant du Lancer De Rayon avec un module de calcul de diffraction associé à un nuage de particules fines peut donner ce résultat en synthèse.

    Mais vu la finesse des détails, il faudrait vraiment posséder une sacrée machine et d'excellents infographistes. De plus je persiste à dire que les outils d'imagerie ont la facheuse habitude à créer des dégradés parfaits,(la bande de dominante rouge aura toujours la même épaisseur que la bande de dominante bleu, et suivra parfaitement la courbure de la surface terrestre), et légèrement sursaturés en couleurs, à l'opposé d'un dégradé naturel où les couleurs sont beaucoup plus mêlées et diffuses...
."

      Si cela s'averrait exact, nous serions là en présence d'un document exceptionnel  et inestimable.

      Nous n'avons pour l'instant hélas, aucun moyen de certifier tout cela. Donc voilà une affaire à suivre de très près.

Mais ajoutons quelques détails à notre image :

  

     Ou encore, la même vue, un peu plus redressée :

  

      Alors, notre Jules Verne,en 1866 aurait-il inventé totalement cette affaire d'ouverture polaire ? voir le voet 4 placé à :


      A vous de juger tout cela ...

      Notons aussi que le groupe transcendant Soria, évoque clairement le fait que :

"Ainsi parmi les survols d'ovnis, quelques-uns sont imputables aux intraterrestres",,

      Or nous rappelons que ARTivision, garde précieusement, dans ses dossies, l'information suivante trouvée (en Février 1975), et concernant cette affaire saugrenue d'Ovnis :


"Des Ovnis venant de l'intérieur de la Terre !!! "

      Voilà un surprenant entrefilet, qui n'avait aucune chance, de sortir, il y a quarante ans, dans des revues qui ont pignon sur rue, comme la "Recherche", "Sciences et Avenir" ..etc. alors qu' à l'époque ces revues, en étaient seulement, à se poser la question de l'existence réelle de ces Ovnis...

      Après quelques recherches, nous avons trouvé, le livre dont il s'agissait, et qui est l'ouvrage incontournable de 1974 de Brinsley le Poer Trench : "Secret of the Ages" :

  

      Notons surtout, que cet écrivain Brinsley Le Poer Trench était un Lord anglais, (en réalité, il était le 8e comte de Clancarty), qui ne se serait pas permis d'avancer, des déclarations tonitruantes, s'il n'en avait pas sérieusement vérifié les sources...

     Nous avons déjà écrit dans nos articles, le fait que le site ARTivision est un site Mystico-rationaliste (mot que vous ne trouverez dans aucun dictitnnaires), et pour cela, il intégre pleinement ces affaires transcendantes surprenantes, et en particulier celles venant du Collectif Soria, formé on le sait, de 4520 entités cosmiques, comme cette révélation qui suit, et qui est pour nous, une deuxième source transcendante , qui soulèverait déjà beaucoup d'émotion, même chez ceux qui auraient des affinités dites mystiques :

     "La thèse retenue par vos scientifiques n'est pas conforme à la réalité. Le centre de la Terre est la demeure d'Êtres hautement évolués qui sont les gardiens des fonctions vitales de la planète, et le siège du grand Être qui gère la maintenance de l'assemblage des particules selon le schéma du Grand Constructeur.
   Votre centre de la Terre est creux et possède son propre Soleil générateur de Vie. Une flore y pousse également et reçoit la vie de milliers d'insectes, d'animaux. Désolée de lever ce voile, mais il faut regarder la vérité dans sa théorie pour la découvrir dans la matière.
  Vous regardez vers les étoiles mais ne connaissez pas la composition de votre Terre. Des portes donnent accès au sous-sol de votre planète. Naturellement, elles s'ouvriront dès votre allégeance au Soleil Central. L'intérieur de votre sphère est aussi beau que son extérieur, on y trouve des vallées, des monts, des lacs, des rivières comme dans votre géophysique externe. Les gardiens de ces portes sont très efficaces et le passage ne sera accordé qu'avec un décret du Soleil Central ....
" .
      Fin de citation
        Tiré de la page 112 du livre de Soria "Les grandes Voies du Soleil", paru au Editions ARIANE en Avril 2001

     Allez, voici un petit plus, pôur la route, et qui est pourtant le top du top, qui est un texte qui ferait assurément réver, les meilleurs auteurs de Science-fiction :

     "L'intérieur de votre Terre est creux ; un Soleil y réside, permettant la vie comme sur la croûte extérieure de cette planète. Chaque humanité vit dans une des réalités physiques d'Urantia Gaïa. Suivant le cercle d'influence atomique, certaines peuvent avoir des relations directes et physiques avec le peuple extérieur, vous. Ainsi, parmi les survols d'ovnis, quelques-uns sont imputables aux intraterrestres. L'harmonie interne de votre sphère d'accueil subirait des interférences si ces êtres n'intervenaient pas dans votre évolution. Il n'est pas rare que les scientifiques internes surveillent les travaux des vôtres, les aidant même en laissant des formules dans la matrice des ordinateurs ou en envoyant l'un des leurs se fondre au sein de votre multitude. Certains occupent des postes importants dans votre société, contrôlant ainsi les progrès, en favorisant certains ou en écartant d'autres, mais en tenant toujours compte de votre degré d' ouverture d' esprit, de vos faiblesses, de vos points forts et du maintien de l'équilibre du centre de la Terre. Parfois, des documents disparaissent, étant jugés sortis trop tôt, pour réapparaître dans une séquence plus appropriée. Il est temps de trouver un point de rencontre conscient entre eux et vous. Seule votre volonté de développer un échange sain, fraternel et respectueux entre chaque ethnie concrétisera cette rencontre. Pourtant, les habitants de l'intérieur de la Terre n'ont jamais été aussi ouverts à une telle éventualité. Votre conscience sera touchée par des informations révélant autant la vie stellaire que la vie intraterrestre. Il est même possible que certaines portes d'accès du centre de la Terre s'ouvrent à quelques-uns d'entre vous afin qu'ils puissent témoigner de la réalité de leur existence. Votre grand visionnaire et prophète Jules Verne vous a préparés aux ouvertures de ces temps nouveaux. Rapidement et étrangement, vous pourriez éprouver comme une surdose d'informations, déstabilisant ainsi vos croyances établies et fragilisant vos tendances à vous accrocher aux lois actuelles".

     Extrait pages 172 et 173 de "Voyage" tome III de Soria Edition Ariane Mars 2002.

      On voit alors que, l 'extrordinaire texte précédent, fait allusion, à juste titre, au grand précurseur visionnaire, que fut notre célèbre écrivain Jules Verne, (voir plus son ouvrage) , qui des 1866, nous parlait de cette affaire "d'ouvertures polaires", alors que, nous, nous l'avons apprise qu'en 1972, quand une amie de la Métropole, a eu la géniale idée, de nous envoyer le livre (Edition actuellement pratiquement introuvable en France) de R. Bernard " La Terre creuse", paru chez Albin Michel en 1971.


     Mais, l'extraordinaire texte de Soria précédent, fait aussi état de l'existence de Maîtres du Monde intérieur, qui interviennent parfois, dans nos ordinateurs, pour réguler le cours de nos actions.

     De plus, il faut savoir que ces êtres de l'intérieur, vivent très longtemps, et rien n'empêche que le même Maître, qui aurait rendu une visite au 17e siécle, à Euler (Le premier savant qui a parlé d'un Soleil au centre de la Terre), récidive avec un Williams REED, et aussi un Marschall B.Gardner, autour du début du 20e siécle.

     C'est exactement, une histoire semblable, que nous raconte le célèbre film suivant :



     Ceux qui ont eu le privilège de visualiser ce film, se souviennent alors que l'équipage de l'Enterprise, un vaisseau spatial du XXIIIe siècle, remonte le temps, et débarque sur Terre en plein milieu du XXe siècle, pour sauver deux baleines.

     Une fois de plus, le site ARTivision peut dire ici, que "la réalité surclasse souvent de très loin, la fiction".

     Vous avez du mal, à croire cela, bien que nos scientifiques et conssorts cosmologistes, souvent cités sur ARTivision, n'ont pas depuis des années, pu nous donner la moindre petite explication orthodoxe, sur la formation géologique du fantastique satellte de Saturne, nommé Japet (Iapetus en anglais et déjà présenté plus haut) tel que :



     Rappelons pour le novice ingénu, que Japet, possède ce bourrelet en forme de ceinture de 20 kilomètres de hauteur, et autant de largeur, tout autour de sa zone équatoriale, et que la seule possibilité envisageable, pour expliquer cette anomalie géologique hors norme, dans le Système Solaire, c'est d'admettre que le planétoïde Japet, ne peut être , qu'un satellite artificiel de Saturne, mis en place, il y a des milliers d'années, par une civilisation très avancée, par rapport à nous. Point à la ligne ...

     Nous allons donc, ce 12 Janvier 2021, analyser scrupuleureusement, certains anciens documents, que nous avons la grande chance , posséder au sujet de notre satellite la Lune, et il va y avoir une fois encore des grincements stridents de molaires, chez les astronomes, planétologues, et autres journalistes  à la petite semaine, des diverses chaînes de télé, qui nous bourrent le crâne de leurs banalités, sur le Cosmos, et a qui, nous avons posé en vain, des question extrêmement techniques, et qui ne répondent jamais, car cela dépasse de loin, leur élémentaire compréhension, de leur proche environnement terrestre...

     D'autre part, il n'est besoin d'etre un  agrégé
, de Philosophie, pour remarquer que les tergiversations et atermoiements des scientifiques, vis à vis du virus Covid 19, de
l'hydroxychloroquine,  des masquedes  tests  et des vaccins, qui se bousculent à l'horizon,  nous montrent parfaitement, que la prétendue Science Académique, de nos pontifes contemporains, en matière biologique, est largement sujette à caution, comme le montrent si bien, la Médiasphère actuelle.

     Il en est alors, nous l'affirmons ici, de même, assurément, concernant, notre espace solaire environnant, et par exemple, pas un seul, de ces Messieurs, n'a pu répondre à notre question brulante, relative à l' image suivante (qu'un élève de sixième, un peu curieux, appréhenderait sans problème) :

Titanbleue.jpg

      Cette image de Titan, de Décembre 2004, de la NASA, est très connue des fidèles aimables visiteurs d'ARTivision (et image, que nous avons reprise volontairement ici, étant donnée son incalculable inportance ) :

Titanbleuefleche700.jpg
      Et on revoit alors, ci-dessus, très nettement (bout de la flèche rouge). la sorte de superbe réverbération, sur les couches de l'atmosphère de Titan, prouvant ainsi, que la luminosité du disque, vient bien, de l'intérieur de l'astre...

      C'est en effet en, Janvier 2005, que le Webmaster du site ARTivision, a sorti, en exclusivité mondiale, l'affaire de Titan, le plus gros satellite de Saturne (et affaire bien ignorée actuellement par nos astronomes, astrophysiciens et consorts béni-oui-oui de la NASA), qui ont parlé alors de petit nuage blanc, au sujet du disque très lumineux, qui apparaît au Pôle Sud de l'astre :

      C'est donc ici pour ARTivision, l'occasion, une fois de plus, d'inverser magistralement, le sage proverbe antillais, bien connu, tel que :

"Sa I bon pou Zwa, I tou bon pou kanna"

"Ce qui est bon pour les oies, l'est aussi pour les canards"

       Autrement dit :
" Ce qui est valable pour Titan :



l'est aussi pour notre Terre
".

       Rappelons aux novices, (qui lisent souvent en diagonales les articles du site), qu'il n'est pas besoin de sortir de Polytechnique, pour découvrir ici, que cet œil surprenant de Titan, extrêmement brillant, de près de 300 km de diamètre, qui nous interpelle ci-dessus, possède clairement, en desous de lui, de faibles traces, cependant bien visibles, soulignant la présence d'une sorte réverbération, sur les couches de l'atmosphère de la planète, prouvant ainsi absolument, que cette extrême luminosité, vient bien de l'intérieur de l'astre. (voir le bout de la flèche rouge).

      Mais, comme on le voit sur l'image de droite, le Pôle Nord de Titan est aussi entré dans la danse...

     Il faut aussi remarquer surtout que c'est parce que la sonde Cassini Huygens (qui a fait ces photos, et beaucoup d'autres, qui n'ont pas été montrées), avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne, la France, l'Italie..., que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel, aux informations de la sonde. Donc la NASA a été prise de court, et n'a pas eu le temps de nous cacher, ce disque extrêmement lumineux qui est apparu au Pôle Sud de Titan. Point à la ligne...

     Voici d'ailleurs,des propos, hors normes, tout à fait,
clairs  et nets, qui cassent, résolument,  l'orgueil très égocentrique, de tous ces palabreurs opportunistes, et propos, que nous prononce, le Grand Maître de Findorn, qui, cette fois encore, n'y est pas allé, avec le dos de la cuillière :

Sors de ton petit trou
et élargis ta conscience,
et réalise qu'il n'existe pas de limite.
Il y a beaucoup de gens qui ne peuvent pas voir plus loin qu'eux-mêmes
ou le groupe ou la communauté où ils vivent.
Ils sont tellement liés par des petites choses mesquines
qu'ils ont de la difficulté à grandir de quelque manière que ce soit.
C'est là que d'immenses changements sont nécessaires, et au plus vite.
Ne sois pas satisfait uniquement par
ce que tu peux comprendre
,
mais sois prêt à aller plus loin, à oser aller là
où tu n'as plus pied
et à faire ce qui est apparemment impossible.
C'est ainsi que tu progresses.
Accepte d'être étiré jusqu'à être sur le point de craquer, et encore plus loin !
Vis aux confins de quelque chose
de complètement nouveau
.
Ne crains pas le nouveau et l'inconnu,
mais fais simplement
un pas à la fois
dans la confiance et la foi absolues
,

en sachant que chaque pas te conduira vers
Le Merveilleux Ciel nouveau ,

La Merveilleuse nouvelle Terre .


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 24 Mai, après adaptation d'ARTivision.


       Curieux n'est-ce pas !!, que ces, très audacieux propos, jamais commentés par les médias en vogue, toujours à l'affut du moindre petit scoop dérisoire, et propos qui confirme parfaitement, ce que l'on peut aussi lire en partie, au 17 Octobre :

"Donc, ne te limite d'aucune façon,
mais sens que tu t'élargis et t'élargis,
en assimilant de plus en plus de choses.
Tu n'atteindras jamais les limites,
parce qu'il n'y en a pas.

       Les magouilleurs gouvernementaux, qui ont caché et fait main basse, sur les extraordinaires révélations, d'ARTivision, comme cette construction gigantesque, placée sur la face cachée de la Lune, placée, - semble-t-il - à, 27° de latitude Nord, et à 235 ° de longitude Est, telle que :


PM1028Globe.jpg

dont 2 agrandissements élémentaires donnent :

imagePM1028.jpg
     Concernant, tout ce qui précède une fois encore , et comme dans le célèbre film culte : "Le jour où la Terre s'arrêta" de 1951, dont voici, ci-dessous la jaquette :


    Nous attendons avec ferveur, que nos éternels détracteurs, veuillent bien répondre clairement, à l'injonction finale du Maître Klaatu, juste à la fin du film :

" Nous attendons votre décision"


     Rappelons que ce Maître Klaatu, avait traité, de chamailleries (tout à fait au début du film en s'adressant au haut ministre des USA, venu l'interroger), nos futilités guerrières dérisoires, ce qui nous avait déjà, (vers la fin des années 50 ), fait doucement sourire, en coin, en une totale approbation de ces propos...

    Mais revenons maitenant à notre curieuse affaire, concernant notre si énigmatique Lune.
       Cette affaire, pourrait se déployer, en plusieurs volets, dont le nombre augmente, régulièrement sur le Web, et le site ARTivision, en parlait déjà dès le 4/12/1999 (cela fait donc en Janvier 2021, plus de 20 ans et des poussières...)

Premier focus :

    Disons alors, pour les puristes, qui aiment aller aux sources d'une information, voici une information extrordinaire tirée du site nommé : " Perspective sur La Nouvelle Réalité", véritable opuscule de chevet, sur le Passé de notre planète :


    Et, en page 11, de notre copie, on trouve ce passage renversant :


    Notons en passant, que l'on trouve, à la même page 11, de l'opuscule en question, la phrase :

"Notre système solaire avait initialement, quatre belles planètes d'eau, semblables à la Terre. La quatrième Maldek, était la plus grande, et a été complétement détruite lors de ces guerres"

    Mais, le plus fantastique, est pourtant, pour bientôt ...

       Fred IDYLLE.


    Article mis en page le 12/04/2020, et revu le 13/04/2020, et revu le 15/04/2020, et revu le 17/04/2020, et revu le 18/04/2020, et revu le 19/04/2020, et revu le 20/04/2020, et revu le 23/04/2020, et revu le 25/04/2020, et revu le 26/04/2020, et revu le 30/04/2020, et revu le 03/05/2020, et revu le 08/05/2020, et revu le 11/05/2020, et revu le 14/05/2020, et revu le 18/05/2020, et revu le 20/05/2020, et revu le 22/05/2020, et revu le 24/05/2020, et revu le 25/05/2020, et revu le 27/05/2020, et revu le 01/06/2020, et revu le 05/06/2020, et revu le 11/06/2020, et revu le 14/05/2020, et revu le 18/06/2020, et revu le 21/06/2020, et revu le 23/06/2020, et revu le 26/06/2020, et revu le 27/06/2020, et revu le 29/06/2020, et revu le 02/07/2020, et revu le 03/07/2020, et revu le 05/07/2020, et revu le 10/07/2020, et revu le 14/07/2020, et revu le 15/07/2020, et revu le 18/07/2020, et revu le 21/07/2020, et revu le 25/07/2020, et revu le 27/07/2020, et revu le 30/07/2020, et revu le 31/07/2020, et revu le 05/08/2020, et revu le 07/08/2020, et revu le 07/08/2020, et revu le 11/08/2020, et revu le 12/08/2020, et revu le 16/08/2020, et revu le 20/08/2020, et revu le 21/08/2020, et revu le 25/08/2020, et revu le 01/09/2020, et revu le 02/09/2020, et revu le 05/09/2020, et revu le 06/09/2020, et revu le 09/09/2020, et revu le 13/09/2020, et revu le 17/09/2020, et revu le 19/09/2020, et revu le 23/09/2020, et revu le 25/09/2020, et revu le 01/10/2020, et revu le 05/10/2020, et revu le 07/10/2020, et revu le 10/10/2020, et revu le 13/10/2020, et revu le 16/10/2020, et revu le 20/10/2020, et revu le 21/10/2020, et revu le 22/10/2020, et revu le 25/10/2020, et revu le 28/10/2020, et revu le 29/10/2020, et revu le 31/10/2020, et revu le 01/11/2020, et revu le 02/11/2020, et revu le 06/11/2020, et revu le 07/11/2020, et revu le 10/11/2020, et revu le 13/11/2020, et revu le 14/11/2020, et revu le 18/11/2020, et revu le 21/11/2020, et revu le 25/11/2020, et revu le 27/11/2020, et revu le 30/11/2020, et revu le 03/12/2020, et revu le 04/12/2020, et revu le 11/12/2020, et revu le 12/12/2020, et revu le 17/12/2020, et revu le 20/12/2020, et revu le 22/12/2020, et revu le 25/12/2020, et revu le 28/12/2020, et revu le 01/01/2021, et revu le 02/01/2021. et revu le 04/01/2021, et revu le 06/01/2021, et revu le 12/01/2021, et revu le 13/01/2021.

Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr